Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CMC anticipe une croissance du PIB de 3,3%




Le taux de croissance du PIB se situerait en 2018 à 3,3% au lieu de 3,7% anticipé initialement, estime le Centre marocain de conjoncture (CMC).
La dynamique économique connaîtrait un tassement par rapport aux prévisions du second semestre de 2017, faisant en sorte que le PIB brut à prix constants afficherait au terme de 2018 un taux d'accroissement d’environ 3,3%, en retrait par rapport à la progression de 4,1% enregistrée l’année écoulée, écrit le Centre dans sa note (34 d’Info-CMC), intitulée "Perspectives économiques en 2018 croissance modérée". Dans le détail, le CMC s’attend à ce que la valeur ajoutée de l’activité agricole connaîtrait une légère croissance de 1,3%, et ce en dépit du recul prévisible que vont accuser les cultures céréalières, de même que celle du secteur des industries manufacturières qui devrait atteindre 3,4% à fin 2018. La participation de l’activité du bâtiment et des travaux publics à la croissance de l’économie nationale resterait limitée et sa valeur ajoutée ne connaîtrait qu’une progression de l’ordre de 2,5%, analyse le Centre marocain de conjoncture qui s’attend à ce que le secteur tertiaire évoluerait à un taux avoisinant les 3%.
Le CMC pense en outre que la consommation des ménages, après avoir été le moteur de la croissance en 2017, devrait marquer un fléchissement et ne progresserait que 2,8%, ce qui devrait se traduire par un léger gain de pouvoir d’achat pour les ménages.
Dans le cadre de cette configuration de la demande, poursuit la même source, l’investissement jouerait le rôle de ressort pour la croissance avec un taux d’évolution en volume de 5%, ajoutant que l’évolution de l’indice des prix à la consommation pris comme indicateur d’inflation globale ne dépasserait guère les 2,2%.
Le CMC estime d’autre part que le taux de chômage marquerait une détente relative et se situerait autour de 9% avec, toutefois, la persistance de fortes disparités selon le milieu, l’âge et le niveau d’instruction.

Samedi 27 Janvier 2018

Lu 1062 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.