Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Brexit du divorce




Le 29 mars, Londres lance la procédure de sortie de l'Union européenne, neuf mois après un référendum qui a divisé le pays.
Le 8 juin, la Première ministre conservatrice Theresa May, espérant renforcer sa position au Parlement, convoque des législatives anticipées. Mais sa majorité en sort affaiblie. Le 8 décembre, après des mois de discussions, Bruxelles et Londres s'accordent sur les modalités de leur divorce.
Le négociateur en chef de l’UE a annocé le passage de la première à la deuxième phase du Brexit. 
Ainsi, à partir de janvier 2018, les 27 prévoient de discuter de la période de transition  demandée par Theresa May, la Première ministre britannique, afin d'éviter une rupture brutale après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue le 29 mars 2019.
Pendant cette transition de deux ans, le Royaume-Uni resterait de facto dans le marché unique et l'union douanière, conservant toutes les réglementations actuelles.

Libé
Lundi 1 Janvier 2018

Lu 1191 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés