Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le 7ème Festival international de cinéma et mémoire commune à Nador




Le 7ème Festival international de cinéma et mémoire commune à Nador
La 7ème édition du Festival international de cinéma et mémoire commune (FICMEC) aura lieu, du 6 au 11 octobre prochain à Nador, à l'initiative du Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix.
Organisée avec le soutien de plusieurs institutions locales, régionales et nationales, cette édition, qui se déroule sous le thème "Le cinéma pluriel à la mémoire des femmes africaines", se distingue par deux nouveautés, indiquent les organisateurs, expliquant que les films documentaires de la compétition officielle seront sélectionnés non en fonction du thème de l'édition en cours mais sur la base d'un autre critère, à savoir le dialogue en tant que contrepoids au choc, force promotrice du droit à la différence, alors que la deuxième nouveauté est la création d’un prix dédié aux courts métrages qui traitent du thème de l’édition (La mémoire des femmes africaines).
Huit long-métrages sont en compétition pour décrocher les prix du festival dans cette catégorie, en l'occurrence le Grand prix Mar Chica, le meilleur scénario, le meilleur rôle féminin et la meilleure interprétation masculine, précise-t-on de même source.
Il s'agit de "Black Crow" de Tayfur Aydin (Turquie), "Averno" de Marcos Looyza (Bolivie), "Farewell Ella Bella" de Lwazi Mfusi (Afrique du Sud), "La Habitacion" de Maria Diego Hernandez (Mexique), "Layla M" de la néerlandaise Mijke de Jong, "Razzia" de Nabil Ayouch (Maroc), "Y de pronto el amanecer" de Silvio de Caiozzi (Chili) et " The Interpreter" de Martin Sulik (Slovaquie).
De même, huit œuvres seront projetées dans la compétition des court-métrages, à savoir "Rehema" d’Allan Manzi (Ouganda), "Une place pour moi" de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda), "Leila" de Youssef Benkaddour (Maroc), "L'envol" de Kévin Le Dortz (Tunisie)," Hidden Lust" de Beshoy Youssef (Egypte), "Tata Milouda" de Nadia Harek (France), "Au-delà de ce mur" d’Aïcha Jebour (Maroc) et "Tangente" de Julie Jouve et Reda Belkhyat (France).
Dans la catégorie "documentaire", les films représentant l'Espagne, la France, le Maroc, le Chili, les Pays-Bas, la Turquie, le Canada et l'Italie sont en compétition pour les prix réservés à cette catégorie.
Le jury de cette édition sera présidé par le réalisateur néerlandais Hein Barnhoorn (longs-métrages), l'Afghane Zikria Malala (courts-métrages) et l'Irakien Nasser Shamma (documentaire), outre le cinéaste marocain Nassim Abbasi et l’Américaine Dana Schondelmeyer. Au programme figurent également des conférences scientifiques, des ateliers de formation sur les métiers du cinéma, outre des hommages qui seront rendus à des figures du 7e art, notamment Najib Amhali, acteur et humoriste hollandais d'origine marocaine, Hafid El Aissaoui, l'un des fondateurs du FICMEC et Farouk Aznabet, artiste marocain.

Samedi 29 Septembre 2018

Lu 542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com