Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune : Appel à l'amélioration de la santé scolaire et universitaire


Libé
Mardi 10 Janvier 2023

Laâyoune : Appel à l'amélioration de la santé scolaire et universitaire
Les participants à un colloque organisé, samedi à Laâyoune, ont appelé à l'amélioration de la qualité du bien-être et de la santé des élèves et des étudiants. Réunis dans le cadre de ce colloque scientifique, initié par la Faculté de médecine et de pharmacie de Laâyoune, en partenariat avec la Fondation Saham et l’Association des médecines internistes de Casablanca, les intervenants ont souligné la nécessité de répondre aux problèmes de santé des étudiants et de lutter contre les risques susceptibles d'impacter la santé physique et mentale ainsi que l’évolution socio-éducative de cette catégorie. Au cours de cette rencontre tenue sous le thème "La santé scolaire et universitaire, quelles perspectives?", ils ont souligné l’importance de sensibiliser les différentes parties prenantes dans le secteur de la santé pour établir un environnement propice à une meilleure santé scolaire et universitaire, plaidant pour l’élargissement des prestations de l’éducation à la santé pour englober d’autres cibles intermédiaires telles que les parents et tuteurs d’élèves, les enseignants et les éducateurs. De même, ils ont jugé nécessaire de créer des unités de santé scolaire et universitaire au niveau du réseau hospitalier et d’assurer le contrôle d’hygiène des établissements scolaires et universitaires. Ils ont aussi plaidé pour la mise en place des centres médico-universitaires qui couvrent les résidents, externes et les stagiaires de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), en assurant le renforcement du paquet d’activités portant sur la santé bucco-dentaire, la santé mentale, la lutte contre l’addiction et les soins ORL et ophtalmologiques. Dans ce sillage, ils ont préconisé la création de cellules d'écoute et d'appui psychologique au niveau des centres médico-universitaires, en collaboration avec les clubs de santé. Par ailleurs, ils ont appelé à introduire la télémédecine dans la santé scolaire et universitaire par le biais des cabines de téléconsultation et à mettre en place une base de données digitalisée des élèves nécessitant une prise en charge au niveau provincial et régional. Pour ce qui est de la santé préscolaire, ils ont appelé à promouvoir la santé des enfants du préscolaire à travers des mesures de repérage, de dépistage et de prise en charge des déficiences visuelles auditives et des troubles d'apprentissage dont souffrent les élèves. Concernant les enfants en situation de handicap, ils ont jugé nécessaire de mettre en œuvre des prestations et services spécifiques de prise en charge pour cette catégorie. A cette occasion, le chef de la division de la santé scolaire et universitaire au ministère de la Santé et de la Protection sociale, Abdelmajid Sahnoun, a présenté un exposé dans lequel il a mis l’accent sur les nouvelles directives du Programme national de la santé scolaire et universitaire (PNSSU). Dans ce cadre, M. Sahnoun a appelé à la mise en application du plan d'action conjoint 2022-2026, relatif à la santé universitaire, signé fin novembre, entre les départements de la Santé et de l’Enseignement supérieur pour améliorer la santé des étudiants, plaidant pour l’élargissement du périmètre d’action du PNSSU, en vue d’englober l’enseignement privé. Dans son intervention intitulée "Santé scolaire et universitaire: apport de la télémédecine", la doyenne de la Faculté de médecine et de pharmacie de Laâyoune, Fatima Zahra Hafdi Alaoui, a pour sa part souligné que la période de Covid-19 a boosté davantage la digitalisation dans le domaine médical, en l’occurrence la téléconsultation et la télé-expertise. Elle a, dans ce sens, appelé à la mise en place de cabines de téléconsultation médicales au profit des élèves et étudiants, plaidant aussi pour la mise à leur disposition d’applications téléphoniques dédiées au rappel de vaccin, à la nutrition saine, à la prévention des infections sexuellement transmissibles, à la santé sexuelle, à la santé mentale et à la lutte contre l’addiction. Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part une pléiade de professionnels de médecine, toutes spécialités confondues, d’élus, d’universitaires et de consuls accrédités à Laâyoune, plusieurs thématiques ont été débattues, dont "La santé dentaire en milieu scolaire", "La surdité en milieu scolaire" et "La santé oculaire en milieu scolaire".


Lu 3609 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p