Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La vaccination contre la grippe n 'est pas une contre-indication à la vaccination contre la Covid-19

Baisse du taux de reproduction du coronavirus



Le taux de reproduction (R0) de la Covid-19 a légèrement baissé pendant les deux dernièressemaines pour atteindre 0,92 dimanche dernier, a indiqué mardi à Rabat un responsable du ministère de la Santé. Présentant le bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique, le chef de la division desmaladiestransmissibles à la direction de l'épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère, Abdelkrim Meziane Belfkih, a souligné que la courbe épidémiologique hebdomadaire relative à la Covid-19 au Maroc a évolué en baisse jusqu'au 6 décembre. Cette tendance à la baisse a été en effet observée notamment dansla région de l'Oriental (- 25%), Drâa-Tafilalet (-22%), Guelmim-Oued Noun (-21%), Casablanca-Settat (-14%), RabatSalé-Kénitra (-5%), Marrakech-Safi (-5%), Laâyoune-Sakia El Hamra (-2%) et Fès-Meknès (-1%). La courbe épidémiologique hebdomadaire a, en revanche, évolué en hausse dans les régions de Béni Mellal-Khénifra (+17%) et de Souss-Massa (+8%), a-t-il dit. Quant à la courbe de décès, elle a enregistré une baisse au cours des deux dernièressemaines de 3,6%, a-t-il poursuivi. Par ailleurs, le Maroc a réalisé plus de 4 millions de tests de dépistage PCR, pour se placer ainsi au 2ème rang au niveau continental et 36ème à l'échelle mondiale en la matière. Surle planmondial, le nombre de cas positifs s'élève à 67.493.598 jusqu'au 7 décembre,soit un taux d'incidence cumulé de 866 pour 100.000 habitants. Le nombre de décès enregistré s'est établi à 1.543.629, soit un taux de létalité de 2,3%, a-t-il ajouté, précisant que le nombre de personnes guéries a atteint environ 46.689.337,soit un taux de guérison de 69,2%. Dansle même contexte, le responsable a insisté surl'importance de respecterlesmesuressanitaires préventives qui sont de nature à limiter la propagation du virus, notamment le port des masques de protection, le lavage régulier des mains, la distanciation physique et l'utilisation de l'application Wiqaytna. Il a également affirmé que la vaccination contre la grippe n'est pas une contre-indication à la vaccination contre la Covid-19 que le Maroc prépare pour les prochaines semaines. "Il suffit de respecter une période de deux à trois semaines entre les deux vaccins", a recommandé Abdelkrim Meziane Belfkih, Il a, par ailleurs, appelé à une participation massive à la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, relevant qu'à titre de prévention, leministère de la Santé a lancé il y a unmois la vaccination contre les différents virus de la grippe saisonnière. Cette année, a-t-il poursuivi, le département a utilisé un nouveau vaccin qui comporte des anticorps contre les quatre types du virus de la grippe: deux de type A, et deux autres de type B. La vaccination est destinée à une population généralement vulnérable vis-à-vis de cette grippe saisonnière, à savoir les personnes âgées, les personnes présentant ou porteuses d'une pathologie chronique qui s'accompagne d'une diminution de l'immunité, lesfemmes enceintes etles enfants de moins de 6 ans, a expliqué le responsable. Le ministère de la Santé va,selon lui, assurer une vaccination gratuite pour trois catégories, à savoirles professionnels de santé, lesfemmes enceintes ainsi que les hémodialysés qu'ils soient pris en charge au niveau des structures d'hémodialyse publiques ou privées. Il a rappelé que le département encourage les personnes âgées et porteuses d'autres pathologies à se faire vacciner, en concordance avec les grandes orientations de l'Organisation mondiale de la santé. Une campagne nationale de prévention contre le virus grippalsaisonnier, ciblant les personnes à risque de complications graves voire de décès liés à la grippe, a été lancée le 2 novembre par le ministère. Il s'agit des femmes enceintes, des personnessouffrant d’affections chroniques, comme l’insuffisance rénale chronique, le diabète, lesmaladies cardiaques et les affections pulmonaires chroniques, les personnes âgées de 65 ans et plus ainsi que les enfants de moins de 5 ans. Dansle contexte sanitaire inédit que connaissent plusieurs pays dumonde, dont le Maroc, où la co-circulation du virus grippal et du virus SarsCOV2 n'est pas exclue, le ministère insiste sur l’importancemajeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque.Il rappelle ainsi que le respect rigoureux des mesures barrières, d'hygiène et de distanciation physique permettent de prévenir à la foislaCovid-19 et la grippe.

Libé
Mercredi 9 Décembre 2020

Lu 159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS