Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La scène de Salé accueille les plus grands noms de la musique chaabi, raï, gnaoua et hip-hop




La 18ème édition du Festival Mawazine-rythmes du monde offrira, du 21 au 29 juin, neuf belles soirées sur la scène de Salé avec la participation des plus grands noms de la musique chaâbi, amazighe, raï, aïta, gnaoua, fusion, pop, trap et hip-hop, ont annoncé jeudi les organisateurs. Comme chaque année, le festival, placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, réserve plus de la moitié de sa programmation aux artistes marocains, indique un communiqué de Maroc Cultures, soulignant qu'avec deux concerts par soir, la musique marocaine sera présentée "sous toutes ses facettes sur la scène de Salé".
La soirée d'ouverture sur la scène de Salé promet d’être festive avec les sonorités du chaâbi marocain. Vendredi 21 juin, le public aura rendez-vous avec la chanteuse Zahira Rbatia suivie du chanteur et violoniste casablancais Mustapha Bourgogne, un des artistes les plus adulés de la musique chaâbi. Samedi 22 juin, la scène de Salé vibrera aux  rythmes des chants rifains et de la reggada avec Rabeh Mariwari.
Le public aura ensuite rendez-vous avec la star montante Zouhair Bahaoui. Les organisateurs font savoir également que la soirée du dimanche 23 juin proposera deux grands noms de la chanson marocaine. D’abord avec le chanteur et talentueux guitariste Jbara, ensuite avec la diva sahraouie Saida Charaf, ajoute-t-on de même source. Lundi 24 juin, la scène de Salé présentera la chanteuse Titrit.
Le public sera ensuite en fête pour le très attendu Reda Taliani. Le mardi 25 juin, c’est Raissa Aicha Tachinwit qui offrira au public un spectacle unique en danses et en chants amazighs, suivie du chanteur de raï marocain YouNess, relèvent-ils. Quant à la soirée du mercredi 26 juin, note le communiqué, elle sera d’abord animée par deux talents de la musique marocaine actuelle : la jeune chanteuse marrakchie Manal et le rappeur marocain 7ari.
Le concert se poursuivra avec les flows du rappeur casablancais Lbenj, précise la source, tout en révélant que les amateurs et inconditionnels de la musique gnaoua retrouveront le spectacle du Maâlem Hamid El Kasri & Guests le jeudi 27 juin. La scène de Salé accueillera ensuite le fameux trio marrakchi Fnaire. Le vendredi 28 juin s’annoncera également festif, selon les organisateurs. Place à la musique chaâbi et l’aïta, avec la chanteuse Ikram El Abdia en première partie de la soirée, suivie du très populaire violoniste et chanteur Abdellah Daoudi.
Pour la soirée de clôture, Mawazine réserve deux concerts exceptionnels, signalent-ils, ajoutant que le public dansera sur les rythmes raï du chanteur Hamid El Mardi, avant de céder la place à l’une des plus grandes stars du chaâbi marocain Zina Daoudia.

Mardi 14 Mai 2019

Lu 620 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.