Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La reconnaissance US, une avancée majeure dans le règlement du différend régional



La reconnaissance US, une avancée majeure dans le règlement du différend régional
La reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur l'ensemble du Sahara constitue une avancée majeure dans le règlement de ce vieux différend sur le continent africain, a indiqué mardi l'ambassadeur du Maroc à Madagascar, Mohamed Benjilany. Cette décision est historique, car il s'agit d'un décret signé par le président des Etats-Unis d'Amérique, un pays dont le rôle et le poids sur la scène internationale ne sont pas à démontrer et qui est membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a-t-il souligné dans une interview au journal malgache «Les Nouvelles».

La reconnaissance américaine constitue un couronnement du travail de la diplomatie Royale et de nombreuses années de travail et d'échange entre les deux pays, a soutenu le diplomate, précisant que le caractère immédiat de cette décision se décline sur au moins trois niveaux.«Tout d'abord aux Etats-Unis où la décision a été communiquée à différentes institutions et a déjà été publiée au registre fédéral. L'un des premiers effets est l'adoption par l'administration américaine de la carte du Maroc dans son intégralité», a-t-il expliqué. Ensuite, a dit Mohamed Benjilany, les Etats-Unis ont notifié au Secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité cette décision qui a été remise aux Etats membres en tant que document du Conseil.

Enfin, au niveau bilatéral, elle se traduira par l'ouverture, sous peu, d'un consulat général des Etats-Unis à Dakhla, au Sahara marocain, qui sera à vocation essentiellement économique dans l'objectif de promouvoir les investissements et les opportunités d'affaires dans la région, a-t-il poursuivi. L'ambassadeur a rappelé, dans ce cadre, que sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, un très vaste programme de développement a été lancé dans les provinces du Sud du Royaume englobant, entre autres, les infrastructures routières et portuaires, de santé et d'éducation. De nombreux pays d'Afrique, dont des Etats membres de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), du monde arabe et du continent américain, ont déjà ouvert des consulats généraux à Laâyoune et à Dakhla, au Sahara marocain, a-t-il fait observer. Il a signalé, en outre, que de nombreux pays qualifient, depuis avril 2007, l'initiative marocaine d'autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine de sérieuse, crédible et réaliste pour le règlement juste et durable de ce différend régional.

Revenant sur les relations maroco-malgaches, Mohamed Benjilany a relevé que la dynamique de solidarité du Maroc avec le peuple frère de Madagascar s'est encore exprimée de manière très forte durant le mois de juin dernier lorsque le pays a réceptionné un important lot d'équipements médicaux et de médicaments, dont l'envoi a été ordonné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en appui aux efforts de Madagascar dans sa lutte contre la Covid-19.

Libé
Jeudi 24 Décembre 2020

Lu 456 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS