Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La prétendue diplomatie du Polisario étêtée

24 heures après le décès d’Ahmed Boukhari, Mohamed Salem Ould Salek se trouve entre la vie et la mort




La prétendue diplomatie du Polisario étêtée
24 heures à peine après la mort d’Ahmed Boukhari, considéré comme le numéro 2 de la prétendue diplomatie du Polisario, voici que son numéro 1 est évacué d’urgence à Séville, en Espagne, suite à une attaque cardiaque.
Mohamed Salem Ould Salek, âgé de 68 ans, a été victime d’une malaise  cardiaque aigu qui l’a plongé dans le coma, mercredi, annonce une source familiale.
«A la demande expresse de sa famille, le responsable de la diplomatie au sein du Polisario a été transporté d'urgence à bord d'un avion d'Alger, où il réside, vers une clinique à Séville», nous confie une source proche de la famille de l’intéressé  ayant requis l’anonymat.
Cet incident, non encore confirmé par les médias du Front Polisario et qui intervient seulement vingt-quatre heures après le décès d’Ahmed Boukhari, son représentant aux Nations unies, laisserait la prétendue diplomatie du Polisario, sans « tête ».
Mohamed Salem Ould Salek, alias Franco  âgé de 68 ans, est revenu aux commandes de la diplomatie du Polisario en 1998, l'année du limogeage de Bachir Mustapha Sayed. Il a également occupé ce poste de 1988 à 1995, succédant à Brahim Hakim qui avait rallié la mère patrie.
La santé des dirigeants du mouvement séparatiste constitue une source de stress pour le parrain algérien. Ils se font, généralement traiter en Espagne ou à Cuba.
Vu  que les jeunes ont été écartés des postes de responsabilité, la succession pose, dores et déjà, un énorme problème.

Vendredi 6 Avril 2018

Lu 1155 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés