Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La présidence mauritanienne ignore la présence d’ un émissaire de Brahim Ghali





La présidence mauritanienne ignore la présence d’ un émissaire de Brahim Ghali
Selon des sources proches de la présidence mauritanienne, Bachir Moustapha Seyed, frère cadet du fondateur du Polisario et envoyé personnel de Brahim Ghali, est arrivé à Nouakchott, porteur d’un message du chef du Polisario où il attend, depuis quelques jours à la tête d’une délégation, une audience du chef de l’Etat mauritanien auquel il doit remettre ce message. Bachir Seyed et sa délégation sont descendus dans un palace de la capitale mauritanienne où le coût des nuitées n’est pas à la portée de toutes les bourses. Mais n’empêche, dans le projet de budget du Polisario qui a circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux et qui a soulevé l’ire des résidents des camps de Tindouf, une rubrique spécifique, chiffrée à quelques millions de dollars, concerne uniquement les voyages et les hébergements des hauts dignitaires du Polisario. Aussi, l’attente peut-elle se prolonger autant qu’il faudra puisque le logis et le couvert sont assurés. Toujours est-il que, selon les mêmes sources, la présidence mauritanienne n’a pas pour coutume de faire attendre les messagers étrangers. Ces dernières années, la priorité était donnée aux émissaires, notamment ceux venant de Tindouf, quitte à bousculer l’agenda du chef de l’Etat qui, paraît-il, ne serait pas enchanté par l’arrivée de ladite délégation. Cette manière de faire attendre la délégation du Polisario qui a étonné plus d’un à Nouakchott, en dit long sur l’attitude d’Ould Ghazouani. Elle est perçue comme un changement, pour ne pas dire un refroidissement dans les relations bilatérales. Les prochains jours permettront de mieux voir. 

Ahmadou El-Katab
Mardi 23 Mars 2021

Lu 393 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.