Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La politique migratoire du Maroc mise en exergue à Bruxelles

Mohamed Ameur : La migration africaine doit être perçue de manière positive et non pas comme une




La politique migratoire du Maroc a été mise en exergue, mardi à Bruxelles, lors d’une réunion d’échange entre le groupe africain des ambassadeurs accrédités dans la capitale belge et l’Office des étrangers.
 "Le Maroc a adopté, sous le leadership de S.M le Roi Mohammed VI, une nouvelle politique migratoire basée sur une approche globale et humaniste", a souligné l’ambassadeur du Royaume en Belgique et au Grand Duché du Luxembourg, Mohamed Ameur, dans une intervention à cette occasion.
Lors de cette réunion, organisée à l’initiative de la mission permanente de l’Union africaine à Bruxelles et qui a connu la participation de la ministre belge des Affaires sociales, de la Santé, de l’Asile et des Migrations, il a réitéré l’engagement du Maroc à défendre et à mettre en œuvre son agenda positif dans le domaine de la migration aussi bien sur les plans continental et national que dans le cadre bilatéral avec les différents pays où résident des membres de la communauté marocaine.
L’ambassadeur a souligné que sur le plan continental, SM le Roi Mohammed VI, leader africain sur la question migratoire, a présenté un rapport à l’Union africaine dans lequel le Souverain corrige un certain nombre de clichés. 
Selon ce rapport, la migration africaine, qui est essentiellement une migration qui se fait à l'intérieur du continent et au sein de ses groupes régionaux, doit être perçue de manière positive et non pas comme une menace, a-t-il rappelé. 
Après avoir souligné que le Maroc est le seul pays du sud de la Méditerranée qui s’est doté d’une véritable politique migratoire basée sur des valeurs humanistes et de solidarité, ainsi que sur le respect des droits humains, M. Ameur a rappelé que le Royaume a régularisé depuis 2014, plus de 50.000 migrants essentiellement subsahariens et que les écoles marocaines ont accueilli pour la seule année 2018 plus de 11.000 enfants de migrants qui sont scolarisés dans les mêmes conditions que les Marocains. 
S’agissant de la situation de la communauté marocaine à l’étranger, l’ambassadeur a affirmé que la politique marocaine dans ce domaine vise à favoriser l’intégration de cette communauté dans les pays d’accueil et à accompagner son enracinement dans la société mais sans déracinement. 
La diaspora marocaine est également perçue comme un levier de renforcement des liens entre le Maroc et les pays d’accueil, a ajouté l’ambassadeur.

Libé
Jeudi 28 Novembre 2019

Lu 529 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com