Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


La poésie, un refuge douillet en ces temps agités


Libé
Mardi 22 Mars 2022

Le besoin de poésie, un art majeur dont la valeur reste inchangée en tout temps, en tout lieu, se fait encore plus ressentir en temps de crise que dans les moments de prospérité, souligne la Maison de la poésie au Maroc (Bayt Achîr). ''En célébrant la Journée mondiale de la poésie, il s'avère évident que la poésie reste un refuge apaisant à une époque où les crises se multiplient sans arrêt'', note la Maison de la poésie à l'occasion de la célébration de cette journée, instituée par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), sur proposition du Maroc et ce depuis plus de deux décennies le 21 mars de chaque année. L'instance culturelle évoque à l'appui les répercussions de la pandémie du Covid-19 sur l'humanité toute entière et les ravages de la guerre en Ukraine et ses fâcheuses conséquences sur la paix, la sécurité et l'économie dans le monde ainsi que ses incidences sur l'activité culturelle. ''Cela étant dit, seule la poésie est en mesure de contrer cette dérive suicidaire qui pousse l'humanité aux frontières de l'obscurantisme, de la guerre, de la destruction et de la fin du monde, et ce pour redonner du lustre aux civilisations, aux cultures et aux langues. Car, la poésie a toujours été et l'est encore la voix des peuples et leur conscience'', estime-t-on de même source. La Maison de la poésie au Maroc se réjouit aussi d'annoncer qu'elle a repris ses activités de célébration des poètes d'ici et d'ailleurs avec le retour petit à petit à la vie normale, mise entre parenthèses parla pandémie, et ce en organisant tout récemment une cérémonie de remise du Prix international de poésie Argana, décroché par le poète et romancier marocain Mohamed Achaâri dans le cadre de sa 15ème édition. La cérémonie de remise de ce prix décerné par la Maison de la poésie, en partenariat avec la Fondation de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), et en coopération avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, avait, en effet, eu lieu vendredi dernier à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, en présence d'hommes et femmes de lettres, d'artistes de tous bords ainsi que de professionnels de médias. Le président de la Maison, le poète Morad Kadiri, avait, à cette occasion, annoncé qu'une autre cérémonie de remise de ce prix au poète américain d'origine serbe, Charles Simic, aura lieu en marge du Salon du livre et de l’édition (SIEL), prévu en juin prochain à Rabat. Lancé en 2002, le prix international de poésie Argana se présente comme le prix de l'amitié poétique. Il est remis chaque année à un poète qui se démarque par sa virtuosité et son expérience, et qui défend les valeurs de la différence, la liberté et la paix. La Journée mondiale de la poésie est célébrée au début de chaque printemps dans le but de soutenir la diversité linguistique à travers l'expression poétique et d'augmenter les chances des langues en danger d'être entendues comme le souligne l'UNESCO qui note aussi que c'est l'occasion d'honorer les poètes, de faire revivre la tradition orale des récitals de poésie, de promouvoir la lecture, l'écriture et l'enseignement de la poésie ainsi que de favoriser la convergence entre la poésie et les autres arts comme le théâtre, la danse, la musique ou encore la peinture. ''Elaborée avec les mots, colorée par les images, composée suivant une métrique donnée, la poésie détient un pouvoir sans égal. Forme d'expression intime qui permet de s'ouvrir aux autres, la poésie enrichit le dialogue, qui est à la source de l'ensemble des progrès de l'humanité et apparaît plus nécessaire que jamais en ces temps agités'', écrit si joliment Audrey Azoulay, directrice générale de l'UNESCO, à l'occasion de la journée mondiale de la poésie 2022.


Lu 1022 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.