Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La pièce “Kyoto Forever 2” présentée à Casablanca et Marrakech




La pièce de théâtre intitulée "Kyoto Forever 2" de Frédéric Ferrer, sera présentée, du 9 au 12 novembre à Casablanca et Marrakech, dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2016. Labellisée COP22, et organisée par l’Institut français du Maroc, cette pièce imaginaire, met en scène une conférence préparatoire qui a lieu en 2022 à l’île Maurice, une réunion de la dernière chance avant la fameuse COP28 de Shanghai qui devrait sauver le monde.
Une équipe de 8 acteurs internationaux parlant huit langues différentes joueront le rôle de négociateurs, et n’auront qu’une semaine pour s’entendre sur un texte commun et tenter de trouver une solution pour les générations futures et l’avenir de l’humanité, indique un communiqué de l’Institut. Il s’agit d’une comédie fatale à la fois grinçante, pince-sans-rire et documentée, où les discussions sont aussi drôles, burlesques qu’explicatives et pédagogiques, ajoute le communiqué, précisant que le metteur en scène a mêlé dans ce théâtre miroir, rigueur journalistique et humour, tout en incitant le spectateur à s’interroger sur la politique de développement à mettre en œuvre et à projeter la question climatique dans le futur.
Auteur, acteur, metteur en scène et géographe, Frédéric Ferrer a créé depuis 2004, des spectacles à partir de ses textes, proposés dans des cycles artistiques à l’instar "des chroniques du réchauffement" et de"l’Atlas de l’anthropocène". Ses textes sont souvent l’aboutissement d’un travail de terrain, lui permettant d’ancrer ses fictions à partir d’un documentaire, et/ou d’un espace réel, note la même source.

Jeudi 10 Novembre 2016

Lu 715 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif