Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La littérature marocaine a su trouver son public à Bruxelles




La littérature marocaine a su trouver son public à Bruxelles
La littérature marocaine a su trouver son public à Bruxelles, ont estimé les organisateurs de la Foire du livre organisée du 5 au 8 mars dans la capitale européenne, avec le Maroc comme pays d’honneur.  Faisant le bilan de la participation marocaine, les organisateurs de la Foire du livre de Bruxelles ont souligné que le pavillon marocain, qui a accueilli des centaines de visiteurs, a été construit comme un hommage aux professionnels du livre, et à l’investissement considérable du Royaume dans la culture.  
De nombreuses rencontres ont abordé des sujets variés et nourri les débats sur la scène du pavillon marocain à l’honneur, avec des auteurs venus du Maroc, de Belgique, de France et des Pays-Bas. Le pavillon du Maroc a donné à voir une mosaïque de cultures, de langues, de paysages, de civilisations et proposé aux visiteurs des rencontres multilingues, en français, en arabe, en néerlandais et en amazigh, soulignent les organisateurs.
Plusieurs grandes rencontres ont passionné les publics belge et marocain, ainsi que des prestations théâtrales et artistiques. Le pavillon marocain a aussi accueilli l’exposition «Le Maroc et l’Europe, une histoire livresque » avec sa pièce maîtresse, le premier traité d’amitié entre le Maroc et la Belgique, signé par Léopold Ier.
  Le libraire est ravi d’avoir participé à cette belle aventure, face à un public friand de beaux livres, d’ouvrages politiques, de littérature jeunesse et curieux des livres des auteurs invités, soulignent les organisateurs dans leur communiqué de bilan. Le pavillon du Maroc, ajoute la même source, souhaite travailler sur le long terme et offrir une continuité à cette belle programmation, notant que les perspectives se sont créées grâce à cette mise à l’honneur pour nouer des partenariats entre éditeurs marocains et belges et assurer une présence culturelle permanente, non seulement à la Foire, mais aussi en bibliothèque et en librairie.

Vendredi 13 Mars 2020

Lu 466 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal