Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La langue arabe à l’honneur à Paris

La 5ème langue la plus pratiquée au monde, outil de communication




La langue arabe a été mise à l’honneur à Paris à l’occasion de la célébration mardi de sa Journée mondiale placée cette année sous le thème : «La langue arabe et la jeunesse». L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a ainsi programmé à cette occasion trois tables rondes pour célébrer cette langue, la cinquième la plus pratiquée dans le monde.
Organisées sous les thèmes : “Langue arabe et identité”, “Langue arabe et arts” et “Langue arabe et médias sociaux”, ces tables rondes visaient aussi à promouvoir le multilinguisme et la diversité culturelle, ainsi que l’égalité de toutes les langues officielles utilisées par l’organisation (arabe, anglais, français, espagnol, chinois et russe).
Des experts, des universitaires, des artistes et des représentants d’institutions spécialisées ont été associés à ces célébrations, qui s’achèvent par un concert de musique. Les célébrations s’inscrivent également dans le cadre de la Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022), dont l’UNESCO est l’institution chef de file.
Autre institution parisienne à mettre à l’honneur la langue arabe est l’Institut du monde arabe (IMA), qui a concocté récemment une riche programmation pour sa célébration. Trois jours durant, du 13 au 15 décembre, la langue arabe a ainsi investi tous les espaces de l’IMA au grand bonheur des visiteurs, des novices comme des initiés.
Il s’agissait de “trois jours ludiques, festifs et instructifs”, au cours desquels des ateliers, des cours d’initiation, une dictée pour débutants, des danses, de la calligraphie, et du cinéma étaient proposés aux francophones, que l’IMA se propose de faire venir à la langue arabe.
«La langue arabe est l’expression d’une culture de portée universelle, 5ème langue la plus pratiquée au monde, outil de communication, vecteur de mobilité professionnelle et d’ouverture : une langue du monde accessible à tous», avait souligné un communiqué de l’Institut. Inscrite dans les statuts de l’IMA, la promotion de la langue arabe s’incarne dans toutes ses activités ; entre autres dans son Centre de langue et de civilisation auprès duquel s’inscrivent chaque année quelque 1.500 élèves de tout âge et de toute origine pour étudier, parler et écrire l’arabe littéraire et dialectal.
Depuis deux ans, l’IMA s’est attelé à la réalisation de la première certification internationalement reconnue pour la langue arabe. Baptisée CIMA, pour Certificat international de maîtrise en arabe, cette certification a été développée avec l’expertise du Centre international d’études pédagogiques (CIEP), organisme de l’éducation nationale française spécialisé en évaluation linguistique. Elle sera opérationnelle et ouverte aux institutions comme au public en mai 2019.
‘’La fête de la langue arabe est l’occasion de mettre en avant cet enseignement moderne et laïc unique et de battre en brèche l’idée reçue d’une “langue communautaire”‘’, assure-t-on à l’IMA.
 

A.A
Jeudi 20 Décembre 2018

Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif