Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La femme marocaine et le théâtre

Un parcours riche au service de l’ art et de la créativité





La femme marocaine s’est distinguée dans divers domaines de la vie, y compris celui du théâtre, où de nombreuses artistes ont su exprimer leur talent et leur créativité à travers des œuvres qui resteront gravées dansla mémoire des Marocains. Les pièces de théâtre distinguées, interprétées par des actrices marocaines, qu’elles appartiennent à la génération des pionniers ou à la jeune génération, reflètent le rôle pivot que jouent les femmes marocaines dans le sixième art. A ce sujet, le dramaturge et expert en arts patrimoniaux, Abdelmajid Fennich, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que la femme marocaine a une grande empreinte dans le domaine du théâtre, qu’elle soit actrice, auteure, réalisatrice ou technicienne. Elle est aussi partenaire de l’homme dans la réalisation de la scène théâtrale, dans la mesure où de nombreux noms ont brillé dans ce domaine au Maroc. En effet, il existe des actrices marocaines qui ont concurrencé les hommes dans les grands festivals et réussi à remporter d’importants prix, a fait observer M. Fennich.

À cet égard, il a relevé que la femme marocaine a joué un rôle pionnier depuis les années 40, l’époque qui a connu la création d’associations littéraires marocaines destinées à la lutte contre le colonialisme à travers le travail artistique, et principalement le théâtre et la musique, relevant, cependant, que la véritable avancée de la participation des femmes au théâtre était au milieu des années 50. Dans ce contexte, M. Fennich s’est remémoré de certaines femmes marocaines qui ont intégré le domaine de la comédie malgré les défis auxquels elles étaient confrontées à cette époque, citant Fatima Regragui, Zhour Maamri, Habiba El Madkouri, Amina Rachid, Fatima Benmeziane et Naima Lamcharki et d’autres comédiennes qui ont marqué le domaine de leur empreinte, a-t-il noté.

Le rôle fondamental des femmes dans le secteur du théâtre s’est étendu, par la suite, à la deuxième génération, notamment avec la troupe Maâmoura qui a abrité d’autres femmes, a fait savoir l’expert, ajoutant que les années 60 se sont caractérisées par un grand élan culturel avec l’ouverture de l’université sur cet art et l’émergence du théâtre amateur qui considère la femme comme un acteur essentiel dans la société et insiste, par conséquent, sur la nécessité de sa participation à l’action théâtrale. Pendant cette période, des noms de nombreuses femmes ont brillé de mille feux non seulement en tant que comédiennes mais aussi en tant que dramaturges, pour que le parcours créatif des femmes marocaines dans le domaine théâtral se poursuive aujourd’hui avec d’autres expériences distinguées. Grâce aux créatrices marocaines, un certain nombre de questions d’intérêt pour la société ont été traitées par le théâtre marocain, dont notamment les sujets liés aux femmes. Au fil du temps, le traitement de ces questions par le théâtre évoluait de manière très remarquable, suscitant parfois des discussions et des controverses au vu des contenus présentés. Selon le dramaturge, il existe plusieurs femmes qui ont pu faire une grande différence dans tous les domaines, et certaines d’entre elles ont été les premières à créer des clubs littéraires classiques.

Libé
Vendredi 5 Mars 2021

Lu 364 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.