Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La dynamique de l'écosystème automobile marocain saluée à Turin

Les investisseurs italiens invités à visiter le Maroc pour s'informer des opportunités qu'offre le Royaume




Des investisseurs italiens ont salué à Turin la dynamique de l’écosystème automobile marocain, ses énormes et multiples atouts compétitifs et les avantages "sans pareils dans la région de la Méditerranée" qu'offre le Royaume aux hommes d'affaires.
Lors d'une récente réunion avec le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, ces investisseurs ont relevé que la stabilité politique dont jouit le Maroc, les acquis réalisés par le Royaume sur la voie du renforcement du climat des affaires, les incitations fiscales qu'il offre et l'évolution des infrastructures dont il dispose en ont fait une destination privilégiée pour les investisseurs des différents continents.
Pour le président du groupe italien spécialisé dans les fournitures automobiles, Sigit, Franco Coraglia, "le Maroc est sans conteste le seul pays qui offre des conditions essentielles à la réussite de nos investissements". Il a relevé que cette attractivité du Maroc pour les investissements s’explique par la main-d'oeuvre qualifiée dont dispose le Royaume.
M. Caroglia qui a exposé, dans ce sens, les facteurs de réussite de ses projets dans le secteur de l'automobile au Maroc, a mis en avant les compétences des cadres marocains avec lesquels il travaille et qui sont, a-t-il dit, " animés d'une forte volonté de travail et d'amélioration des résultats".
Il a invité, à cet égard, les investisseurs italiens à visiter le Maroc pour s'informer de près des opportunités multiples qu'offre le Royaume, exprimant sa disposition à apporter appui et conseils dans ce domaine, rapporte la MAP.
Pour sa part, le vice-président de Proma Group, Luca Pino, a relevé que le Maroc est devenu une plateforme importante de l'industrie automobile grâce à la vision de SM le Roi Mohammed VI qui s'appuie sur le développement des infrastructures en y consacrant des investissements substantiels", citant notamment le port de Tanger Med, la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Tanger à Casablanca et l'important réseau autoroutier entre les différentes régions du Royaume.
Et d'ajouter que "la stabilité et la sécurité qui règnent dans les différentes villes du Royaume sont un atout important pour aller de l'avant dans la réalisation de nos projets d'investissement".
De son côté, le directeur exécutif du groupe MTA Spa, Antonio Falchetti, a mis en relief les nombreuses facilitations mises en place pour encourager les investisseurs à lancer leurs projets dans le Royaume, saluant "les qualités et les compétences dont dispose la main-d’œuvre marocaine dans des secteurs spécialisés et qui répondent aux besoins des investisseurs étrangers".
Il a invité les hommes d'affaires à s'informer de près des réalisations énormes accomplies par le Maroc, notamment dans le secteur industriel.
Lors de cette rencontre avec les principaux acteurs du secteur automobile à Turin, organisée par l’Agence marocaine de développement des investissement et des exportations (AMDIE), en partenariat avec l’Association nationale de l’industrie automobile italienne (ANFIA), M. Elalamy a exposé les multiples atouts compétitifs de l’écosystème automobile marocain et les nouvelles ambitions de montée en gamme du Royaume dans le secteur.
Le ministre a mis en avant dans ce sens les divers atouts importants qui font du Royaume une destination attractive pour les investisseurs internationaux, mettant l'accent sur la stabilité dont jouit le Maroc et les infrastructures d'envergure dont il dispose, ce qui, a-t-il poursuivi, encourage les sociétés internationales à investir dans des secteurs avant-gardistes dans le Royaume.
Le ministre a rappelé à cet égard que l’envolée des exportations combinées à l’implantation d’équipementiers de référence mondiale et de géants de la construction automobile illustre la place du Maroc dans l’échiquier mondial du secteur automobile.
Il a rappelé, par ailleurs, que le Royaume a été classé, selon l’Agence Fitch, 5ème plus grand exportateur étranger vers l'Europe avec une capacité installée de 700.000 véhicules, ce qui en fait le n°1 en Afrique, notant que le taux d'intégration de l'industrie automobile est de 60%.

 

Libé
Mercredi 20 Novembre 2019

Lu 1012 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com