Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La dette publique en baisse à 86,4% du PIB dans la zone euro


Vendredi 25 Octobre 2019

A la fin du deuxième trimestre 2019, le ratio de la dette publique par rapport au PIB s'est établi à 86,4% dans la zone euro (ZE19), contre 86,5% à la fin du premier trimestre 2019. Dans l’UE28, le ratio a diminué, passant de 81,1% à 80,5%.
Par rapport au deuxième trimestre 2018, le ratio de la dette publique par rapport au PIB a baissé tant dans la zone euro (de 87,3% à 86,4%) que dans l’UE28 (de 81,5% à 80,5%), selon l'Office statistique de l'Union européenne (Eurostat).
A la fin du deuxième trimestre 2019, les titres de créances représentaient 80,8% de la dette publique de la zone euro et 81,6% de celle de l’UE28, les crédits respectivement 15,6% et 13,7%, et le numéraire et dépôts 3,6% et 4,7%. En raison de l'implication des gouvernements de l'UE dans l'aide financière à certains Etats membres, des données trimestrielles sur les prêts intergouvernementaux sont également publiées.
A la fin du deuxième trimestre 2019, la part des prêts intergouvernementaux en pourcentage du PIB s'établissait à 2,0% dans la zone euro et à 1,5% dans l’UE28.
Les ratios les plus élevés de la dette publique par rapport au PIB à la fin du deuxième trimestre 2019 ont été enregistrés en Grèce (180,2%), en Italie (138,0%), au Portugal (121,2%), à Chypre (107,2%) et en Belgique (104,7%), et les plus faibles en Estonie (9,3%), au Luxembourg (20,3%) et en Bulgarie (20,4%).
Par rapport au premier trimestre 2019, dix Etats membres ont enregistré une hausse de leur ratio de dette publique par rapport au PIB à la fin du deuxième trimestre 2019 et seize autres une diminution, tandis que le ratio est resté stable en Espagne et en France. Les hausses les plus fortes du ratio ont été relevées à Chypre (+4,0 points de pourcentage – pp), en Lituanie (+2,1 pp), et en Finlande (+1,8 pp). Les baisses les plus marquées ont été observées au Portugal (-2,5 pp), en Grèce (-1,9 pp), et en Irlande (-1,6 pp).
Par rapport au deuxième trimestre 2018, huit Etats membres ont enregistré une hausse de leur ratio de la dette publique par rapport au PIB à la fin du deuxième trimestre 2019, vingt autres une diminution.
Les hausses les plus fortes ont été observées à Chypre (+6,4 pp), en Grèce (+2,7 pp), en Italie (+2,0%), tandis que les baisses les plus marquées ont été observées en Hongrie et en Slovénie (-5,2 pp chacun), en Autriche (-4,7 pp), au Portugal (-4,5pp), et en Irlande (-4,4 pp).


Lu 553 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS