Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La décision américaine, un pas ultime qui devrait conduire tout le monde à intégrer la réalité

Henri Frelinx, vice-président de l’Association belge «Les amis du Maroc»



La décision américaine, un pas ultime qui devrait conduire tout le monde à intégrer la réalité
La décision américaine de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara est un pas ultime qui devrait conduire tout le monde à intégrer la réalité, a souligné Henri Frelinx, vice-président de l’Association belge «Les amis du Maroc». «En termes de droit public international, c'est là un pas ultime qui devrait conduire l’ensemble des interlocuteurs concernés à abandonner des positions de principes – du reste fort discutables – pour intégrer aujourd’hui une réalité politique, économique et sociale», a-t-il affirmé.

«Si le monde entier est plongé dans les affres d’une sinistre pandémie, une formidable éclaircie politique s’est dessinée ces dernières semaines, réjouissant tous ceux qui veulent une paix juste et durable», a écrit cet ancien magistrat.

«La reconnaissance de la marocanité du Sahara, par les Etats-Unis notamment, intervient après les opérations menées par le Maroc pour restaurer la libre circulation des hommes et des marchandises sur le seul axe qui relie l’Afrique de l’Ouest à l’Europe par son territoire», a-t-il relevé, notant que cette décision a été saluée par toute la communauté internationale. «Cet éclaircissement définitif du statut marocain du Sahara a été suivi par l’installation de dizaines de consulats des pays étrangers dans les capitales des provinces du Sud", a-t-il rappelé, s'interrogeant : «Qui, si ce n’est le Maroc, a investi des montants astronomiques pour faire de cette région déshéritée un territoire moderne, où tant les possibilités de développement et d’emplois que la réponse à des préoccupations sanitaires et scolaires ont été rencontrées, à la plus grande satisfaction, non pas de ceux qui parlent du Sahara, mais de ceux qui y vivent».

Libé
Dimanche 20 Décembre 2020

Lu 386 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Juin 2021 - 22:46 Le gazoduc maroco-nigérian sur la bonne voie




Flux RSS