Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La crise catalane impacte le calendrier de la visite de Felipe VI au Maroc

Selon le quotidien espagnol El Pais, le Souverain espagnol pourrait ajourner son déplacement




Le Roi d'Espagne Felipe VI.
Le Roi d'Espagne Felipe VI.
 Le quotidien espagnol El Pais a révélé jeudi dernier que la question catalane et son issue incertaine pourraient obliger le Roi d’Espagne, Felipe VI, et son épouse Letizia à ajourner leur première visite officielle au Maroc.
D’après la même source, la Maison royale espagnole avait qualifié en 2016 de «prioritaire» la visite du monarque espagnol au Maroc prévue pour cette année, «mais les problèmes d’agenda du souverain espagnol et l’actuel conflit en Catalogne ont conduit à l’annulation de plusieurs dates préalablement programmées» pour ce déplacement. El Pais a assuré à ce propos que celui-ci pourrait avoir lieu l’année prochaine.
La même source a souligné que Felipe VI et son épouse avaient effectué une visite à Rabat, en juillet 2014 dans le cadre de la tournée qu’ils avaient effectuée quelques jours après l’intronisation du Souverain espagnol.
S.M le Roi Mohammed VI, poursuit El Pais, avait réservé à Felipe VI et à son épouse «un accueil spécial à l’instar de l’accueil réservé par son père Hassan II à Juan Carlos I et il les avait invités à effectuer une visite d’Etat dès que possible». La même source a ajouté qu’«en décembre 2016, à l’issue de la crise politique qui avait paralysé l’Espagne durant une année, on a prévu que la visite aurait lieu en mars 2017». Mais vu la situation politique en Espagne marquée notamment par la crise catalane, les autorités espagnoles préfèrent ne pas être liées par une date arrêtée pour le moment.
D’après la même source, l’ambassade d’Espagne à Rabat planche sur le contenu de la visite du souverain espagnol dans le Royaume, même si aucune date n’a été fixée. Des sources de l’ambassade ont assuré : «Nous nous efforçons de faire en sorte que le couple royal effectue cette visite le plus tôt possible», tout en mettant en exergue la régularité des rencontres entre les hauts responsables marocains et espagnols.

H.T
Samedi 28 Octobre 2017

Lu 2238 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés