Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La cérémonie des Emmy Awards, en direct mais 100% virtuelle au temps du coronavirus




Pas de tapis rouge, pas de célébrités en tenues de gala, pas de “Game of Thrones”: la 72e édition desEmmy Awards, équivalent des Oscars pour la télévision américaine, doit relever dimanche le pari d’un show 100% virtuel, une première à Hollywood depuis le début de la pandémie. Le coronavirus bouleverse depuis six mois l’industrie du divertissement, touslestournages ayant été suspendus enCalifornie avec le confinement.Et c’est devant une salle vide que l’humoriste Jimmy Kimmel présentera dimanche soir à Los Angeles les Emmy Awards, tandis que les heureux vainqueurs accepteront leur prestigieuse récompense depuis le confort de leur salon ou de leur chambre. Pour rendre l’exercice encore un peu plus périlleux, les quelque 130 candidats en lice ont été cette année invités à troquerrobes de soirée etsmokings pour des pyjamas et à redoubler d’inventivité dans leurs discours. “Depuis des années, les scores d’audience sont en berne pour les cérémonies de remise de prix. C’est l’occasion ou jamais de changerla donne, de faire une cérémonie qui ne ressemble à aucune autre”, estime Libby Hill, spécialiste des prix télévisuels à la rédaction du site IndieWire. “Même si dimanche soirs’avère être un désastre, au moins ce sera un désastre intéressant. Et c’est vraiment tout ce qu’on peut demander à 2020”, ajoute-t-elle. La mini-série “Watchmen” part favorite avec 26 nominations dans sa catégorie, et son univers sombre et chaotique reflète à merveille l’ère du temps. Axée autour du massacre de plusieurs centaines d’habitants noirs de la ville de Tulsa (Oklahoma) en 1921 par des émeutiers blancs, “Watchmen” plonge en effet au coeur des violences racistes et brutalités policières, des thèmes qui sont cruellement d’actualité aux Etats-Unis depuis la fin mai. En outre, le port du masque est un élément-clef de l’intrigue de cette série, dérivée des comics créés dans les années 1980 par le Britannique Alan Moore. “Je pense que les gens vont vite en avoir assez d’entendre prononcer le nom de+Watchmen+”, pronostique Libby Hill.Avec l’arrêt de la série à succès “Game of Thrones”, elle aussi produite par HBO, la compétition s’annonce enfin plus ouverte cette année dans la catégorie des séries dramatiques. “C’est une chance pour HBO d’avoir +Succession+ qui déboule au bon moment”, selon Pete Hammond, du site spécialisé Deadline. Cette comédie noire mettant en scène les déchirements d’une puissante famille pour prendre le contrôle d’un empire médiatique avait remporté un Emmy Award pour sa première saison l’an dernier. Elle a été sélectionnée à 18 reprises cette foisci, à égalité avec la série “Ozark” produite par Netflix. Le géant de la vidéo à la demande, qui a été sélectionné 160 fois cette année, attend toujours de décrocher un Emmy Award dans une catégorie majeure.

Libé
Vendredi 18 Septembre 2020

Lu 515 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.