Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La caravane agricole de la Fondation OCP pose pied en Ethiopie

Compléter la carte de fertilité du sol pour une zone pilote du pays avant fin octobre 2018




La Caravane agricole de la Fondation OCP a fait escale en Éthiopie, après les étapes du Togo et de Madagascar en 2017 et celle du Burkina Faso en mai dernier, indique un communiqué du Groupe OCP.
L'étape éthiopienne, qui traduit l'engagement continu de la Fondation OCP en faveur de l'émergence d’une agriculture durable et résiliente en Afrique, vise quatre régions dans sa phase pilote, à savoir Oromia, Amhara, Tigray et SNNP (Région des nations, nationalités et peuples du Sud). Elle a pour objectif de compléter la carte de fertilité du sol pour une zone pilote du pays avant fin octobre 2018, rapporte la MAP.
Ainsi, pas moins de 100.000 hectares de sols doivent être cartographiés avec 1.000 échantillons de sol composites à collecter et à analyser. Les résultats de ces analyses permettront de créer un outil d'aide à la décision pour de meilleures recommandations d'engrais. La cérémonie de lancement de cette caravane a été présidée par le ministre éthiopien de l’Agriculture et de l’Elevage, Shiferaw Shigutie, les ministres d'Etat Eyasu Abrha et Kaba Urgessa et, l’ambassadeur du Maroc en Ethiopie, Nezha Alaoui M'hammdi.
Le lancement de la Caravane OCP constitue une occasion pour illustrer le partenariat entre le ministère éthiopien de l'Agriculture et de l’Elevage et la Fondation OCP. Ce partenariat concerne d’abord le renforcement des capacités techniques des cadres agronomes du ministère dans les domaines de la fertilité des sols et de la fertilisation raisonnée des cultures, du contrôle de la qualité des engrais, ainsi que celui des Systèmes d’information géographiques (SIG) appliqués à la cartographie des sols.
À cet effet, 15 cadres agronomes éthiopiens ont bénéficié d’une formation technique sous le thème “La fertilité des sols et fertilisation des cultures” et quatre techniciens de laboratoire ont suivi, au Maroc, un stage pratique d’un mois en contrôle qualité des engrais au niveau du Complexe industriel de Jorf Lasfar. Le partenariat porte également sur l’équipement de deux laboratoires d’analyse des sols (un laboratoire fixe et un laboratoire mobile) en matériels requis en vue d’analyser les échantillons de sols qui seront prélevés dans le cadre du projet d’élaboration de la carte de fertilité des sols de l’Éthiopie et de réaliser des tests de contrôle de la qualité des engrais.
Enfin, cette coopération vise également la mise en place d’une Caravane agricole constituée de matériels roulants pour l’organisation des sessions de sensibilisation des petits fermiers sur les bonnes pratiques agricoles des principales cultures pratiquées en Éthiopie. L'agriculture est le principal secteur économique en Éthiopie. Il représente 45% du PIB, pèse pour 83% dans l’emploi et totalise 90% dans l’export. Il réunit 12 millions de petits exploitants et plusieurs centaines de fermes commerciales.
Le Groupe OCP accorde une grande importance au développement du marché éthiopien. Un partenariat de plus de 2,4 milliards de dollars a été conclu en 2016 portant sur la construction d’une usine de production d’engrais. Placée dans la région de Dire Dawa, cette unité, aux standards internationaux, assurera une capacité de production de 2,5 millions de tonnes d’intrants par an. Cela permettra au pays d’assurer son autosuffisance en engrais tout en créant des opportunités d’exportation. A cela s'ajoute un investissement supplémentaire de 1,3 milliard de dollars, qui permettra à la plateforme d’atteindre 3,8 millions de tonnes par an et couvrir ainsi l’ensemble des besoins en engrais des agriculteurs du pays, qui compte 100 millions d’habitants.

Jeudi 7 Juin 2018

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés