La SNRT révèle les rôles historiques et enjeux futurs de ses chaînes amazighes

Dimanche 12 Mai 2024

La Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision a, lors du Salon international de l’édition et du livre (Siel), inauguré, vendredi 10 mai, les activités de son stand institutionnel intitulé «La SNRT, un levier de la culture marocaine» par une conférence consacrée à «La Radio Amazighe dans le paysage audiovisuel national. Rôles historiques et enjeux futurs».

Ce rappel chronologique est dressé par les intervenants qui ont mis en lumière le parcours historique de cette radio, ses rôles et enjeux en tant que chaîne de proximité à référence générale qui offre une grille de programmes assez variée.

Cette diversité concrétise parfaitement la volonté visant à offrir un produit médiatique moderne qui se veut de valoriser l’amazigh en tant que langue et culture tout en révélant la diversité culturelle et le multilinguisme de notre pays et son identité bien enracinée dans l’histoire.

Lors de cet événement, le bal est ouvert par Abdellah Taleb Ali, Directeur des programmes amazighs : TV et radio. Il y a approché l’objet de la conférence par une présentation intégrale pour finir par annoncer que les chaînes amazighes de la SNRT ont mis en place un plan de réforme radicale et en ont même entamé la concrétisation. Ce plan porte sur des mécanismes de gestion du travail dans la radio et la télévision, sur le changement de critères de production et de réalisation de programmes de production interne et externe.

Après avoir révélé que cette réforme a abouti à une grille de programme constante et fidèle aux habitudes d’audience TV et radio avec des contenus de qualité et professionnels, il n’a pas manqué de révéler que cette réforme fait l’objet de résistance, et de chantage au point de mettre la réputation en jeu de façon immorale. Cependant, la SNRT y perce sans relâche.

De son côté, Lahcen Oussimouh, journaliste et chercheur en questions amazighes, a révélé les rôles de la radio amazighe dans l’histoire politique et sociale du Maroc, ainsi que son éminent rôle, dans le passé et le présent dans le développement de médias amazighs concrétisant les missions d’information, d’éducation, de culture et de divertissement pour le plus grand public, voire sa performance professionnelle distinguée en temps de crise. Le tout en se félicitant des mutations et initiatives qui ont permis de hisser sa communication avec les auditeurs en passant à la diffusion continue en 24heures/24.

Quant à Khadija Boussabri, journaliste à la Direction des programmes amazighs : TV et radio, elle a répertorié les changements de la «Radio Amazighe» depuis le lancement de sa diffusion en 1983. Par l’occasion, elle a révélé la contribution de cette radio dans la création de médias amazighs au Maroc ayant un genre, une langue et un lexique, outre la documentation et valorisation du patrimoine amazigh en plus de l’ensemble des aspects de la culture amazighe assez riche et variée.

Pour rappel, cette conférence a été inaugurée par une séance d’ouverture du stand dont le programme est présenté. Présidée par Karim Sbai, Directeur de la communication et des relations institutionnelles, cette séance a été l’occasion de révéler la concrétisation de la vision stratégique de la SNRT et des orientations du Président-Directeur Général, Fayçal Laâraïchi, en termes de consolidation de l’ouverture et de mise en œuvre  de l’engagement de la Société quant au suivi des observations et propositions du public.

Ainsi, la Société continue à investir son stand innovant pour en faire un espace destiné à rapprocher davantage le public du service médiatique public et de ses créateurs de contenus.

Tout comme les éditions précédentes, la SNRT a concocté un programme d’activités pour ce stand alliant des conférences et débats autour du service médiatique public offert via un bouquet de chaînes audiovisuelles et digitales, ainsi que de son bilan, ses enjeux et ses objectifs escomptés. De plus, le stand continuera à commémorer la mémoire médiatique nationale en rendant hommage à des parcours et contributions d’éminentes compétences qui se sont sacrifiées pour la culture marocaine via la radio et télévision.

Libé

Lu 914 fois


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe