Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Russie accuse Londres de l'empêcher de participer à l'assemblée de l'OSCE


Libé
Jeudi 23 Juin 2022

Moscou a accusé mercredi la Grande-Bretagne d'empêcher la Russie de participer à la prochaine Assemblée parlementaire de l'OSCE, début juillet à Birmingham, en refusant de délivrer des visas aux membres de sa délégation. "Tous les membres de la délégation figurant sur les listes de sanctions du Royaume-Uni, nous avions demandé en temps utile (...) que soit résolue la question de la garantie donnée par la partie britannique de délivrer des visas d'entrée", a déclaré, cité par les agences de presse russes, le sénateur Vladimir Djabarov qui fait partie de la délégation russe. "Nous avons reçu une réponse scandaleuse selon laquelle le gouvernement britannique ne peut - littéralement - pas délivrer de visas aux membres de la délégation russe, quel que soit le motif de leur visite dans le pays", a-t-il ajouté. M. Djabarov, vice-président du Comité des affaires étrangères à la Chambre haute du Parlement russe, a précisé qu'une lettre avait été envoyée à toutes les délégations affirmant que "l'exclusion de la délégation russe porte gravement atteinte à la crédibilité de l'événement". "Une telle décision rend caduques toutes les résolutions et décisions adoptées en notre absence", a déclaré à l'agence de presse publique TASS Piotr Tolstoï, également vice-président de la Douma d'Etat russe. Il a ajouté que Moscou se réservait "le droit de se retirer de l'organisation qui, étant aux ordres des russophobes, bloque le travail de la Russie". Londres a introduit plusieurs séries de sanctions contre Moscou depuis le début de l'offensive en Ukraine, interdisant notamment son territoire à de nombreux responsables russes. La 29ème session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE aura lieu à Birmingham du 2 au 6 juillet. Ce sera la première session annuelle organisée en présentiel depuis 2019, celle de 2020 ayant été annulée et l'édition 2021 s'étant déroulée à distance à cause de la pandémie de Covid-19. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), formée en 1975 pour favoriser le dialogue Est-Ouest, puis longtemps cantonnée à un rôle de maintien des canaux diplomatiques dans les "conflits gelés", était revenue au premier plan en 2014 afin de soutenir l'application des accords de paix en Ukraine. Ceux-ci sont devenus caducs avec l'offensive russe actuelle.


Lu 934 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS