Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La Nuit des Galeries” Des toiles de jeunes plasticiens sous les feux des projecteurs à Marrakech


Pour le rapprochement entre artistes de différentes générations



Le vernissage de l’exposition d’un groupe de jeunes artistes-peintres participant à la 12ème édition de "la Nuit des Galeries", a eu lieu vendredi dernier, à l’espace du Palais Bahia à Marrakech. "La Nuit des Galeries" qui se tient jusqu’à fin novembre courant, est organisée au niveau régional, par le département Culture, relevant de la direction régionale de la Culture et de la Communication de Marrakech-Safi. Il se propose de faciliter la communication et le rapprochement entre des plasticiens de différentes générations, de mettre en avant l’art plastique dans sa diversité ainsi que dans la multitude de ses courants, ses écoles et ses styles, de promouvoir une véritable culture artistique et de sensibiliser le public quant à la beauté et à la singularité de cet art. Cette nouvelle édition connaît la participation d’un aréopage d’artistes-peintres, de galeristes et d’amateurs de l’art et des couleurs, et devra servir d’espace pour les galeries participantes d’échanger leurs expériences, et de nouer de nouveaux liens de coopération et de partenariat. 
Dans une déclaration à la MAP en marge du vernissage de cette exposition, le directeur régional de la Culture et de la Communication, département Culture, Azzedine Kara, a fait savoir que ce rendez-vous sert de point de rencontre avec les artistes, de se frotter à leur art, et de découvrir leur créativité et savoir-faire. Et de poursuivre que "la Nuit des Galeries" est une occasion pour le public et les mordus des arts plastiques de venir nombreux apprécier cette mixité entre arts plastiques et musique, le tout dans une ambiance si singulière et alléchante.
M. Kara a fait observer aussi que le comité d’organisation à veiller à associer à cet événement des artistes locaux montants, en phase de forger leur carrière et parcours artistiques avec sérénité et détermination, notant que le choix du Palais Bahia est motivé par la grande portée à la fois historique, artistique, architecturale et civilisationnelle de ce joyau du patrimoine national. Et d’ajouter que l’exposition de toiles et œuvres artistiques dans cet espace historique est de nature à leur conférer davantage de beauté et de splendeur, et se veut aussi une autre manière de rendre élégamment un vibrant hommage aux différents artistes participants. 
De son côté, l’artiste et calligraphe, Abdelghani Ouida, du comité d’organisation, a relevé que les 14 artistes peintres qui prennent part à cet événement, appartiennent à différentes écoles d’art, notant que les 34 étoiles visibles aux cimaises de l’espace Palais Bahia, traitent de divers sujets.

Libé
Lundi 20 Novembre 2017

Lu 1080 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal