Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La NASA a besoin de vous !

Une chasse aux nuages printanière





L’agence spatiale américaine organise un concours
photographique visant à accumuler des données sur
le comportement des nuages pour
mieux évaluer leur impact sur le climat


De nos jours, photographier un ciel nuageux s’apparente à une mode. Un credo dont s’est entichée la célèbre société des amateurs de nuages. Une confrérie qui collecte et met en ligne des photos des plus beaux cumulo-nimbus. Dorénavant, en plus de sa valeur esthétique, cette passion sera drapée d’un intérêt scientifique grâce au défi Cloud Data Cloud Observations.
Selon la NASA, dans la mesure où il est ardu d’observer le comportement des nuages depuis un satellite, elle a eu l’idée d’associer à ses recherches les habitants de la planète, en leur demandant d’immortaliser des images sur smartphone. Ainsi, l’équipe Globe Clouds de la NASA, basée au NASA Langley Research Center à Hampton, en Virginie, a annoncé l’ouverture d’une chasse aux nuages printanière. L’agence gouvernementale américaine invite et ce jusqu’au 15 avril, les internautes du monde entier, qu’ils soient étudiants, enseignants ou tout simplement issus du grand public, à prendre des clichés du ciel. Ces photographies seront recoupées avec des images satellitaires pour servir à appréhender du mieux possible les évolutions du climat. Le choix de la saison du printemps n’est pas dû au hasard car celle-ci serait favorable à l’observation des nuages du fait d’un ciel plus agité.
Pour vous faciliter la tâche, une application mobile fut créée. Intitulée Globe Observer et disponible gratuitement en langue française, entre autres, elle vous permettra de répertorier vos clichés pour ensuite les partager dans le Cloud de la NASA afin d’enrichir sa base de données. Et ce n’est pas tout. Le programme sera pimenté par l’organisation d’un concours photographique, destiné aux participants les plus actifs. Par actif, les organisateurs désignent les personnes qui auront posté au moins une dizaine de photos quotidiennement. Les lauréats seront distingués par le post d’une vidéo compilation de leurs plus belles prises sur le site NASA Globe Clouds.
Néanmoins, l’agence a tenu à alerter les participants sur le fait que la procédure liée à cet événement, qui fait partie intégrante du projet CERES (Clouds and the Earth’s Radiant Energy System) ou nuages et système d’énergie radiante de la terre, est tout sauf à prendre à la légère. En premier lieu, il est recommandé de rester 10 à 15 minutes sur place après la photo pour observer les changements dans le ciel. Aussi, faut-il noter minutieusement tous les détails, à savoir l’heure, la date, les coordonnées géographies de l’observation, la couleur du ciel, ainsi que le type de visibilité et le type de nuage.
Enfin, cette immersion dans les expériences de la NASA, trouve son apogée dans le cas où simultanément au partage d’une de vos photos, un satellite se trouve au-dessus de votre tête. Ipso facto, la NASA vous envoie un mail avec ses observations, pour effectuer un travail de comparaison. Ce qui fera de vous, blouse blanche exclue, un scientifique de premier ordre !

Chady Chaabi
Vendredi 23 Mars 2018

Lu 599 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Avril 2021 - 04:28 Bientôt une suite du film Downton Abbey