Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Libye ouvre une enquête sur l’esclavage


Un millier de personnes manifesent à Paris



Le vice-premier ministre du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a annoncé dimanche l'ouverture d'une enquête sur des cas d'esclavage près de la capitale libyenne dénoncés par un documentaire choc la semaine dernière de la chaîne américaine CNN.
Ahmed Metig a exprimé "son mécontentement" dans un communiqué diffusé dimanche sur Facebook après la diffusion de documentaires sur "la réapparition du commerce d'esclaves dans la banlieue de Tripoli".
M. Metig "a affirmé qu'il chargera une commission d'enquêter sur ces rapports de presse afin d'appréhender et de soumettre les responsables à la justice", selon le texte.
Un récent reportage de CNN montrant des migrants vendus aux enchères en Libye, et largement partagé sur les réseaux sociaux, a provoqué une forte émotion, suscitant des réactions indignées en Afrique et à l'ONU.
On y voit notamment, sur une image de mauvaise qualité prise par un téléphone portable, deux jeunes hommes. Le son est celui d'une voix mettant aux enchères "des garçons grands et forts pour le travail de ferme. 400... 700..." avant que la journaliste n'explique: "Ces hommes sont vendus pour 1.200 dinars libyens -- 400 dollars chacun".
Par ailleurs, un millier de personnes ont manifesté samedi à Paris contre des cas d'esclavage en Libye dénoncés cette semaine dans un documentaire choc de la chaîne américaine CNN, selon la préfecture de police de Paris.
Les manifestants ont répondu à l'appel de plusieurs associations, et notamment d'un Collectif contre l'esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL), créé en réaction à la diffusion du reportage de CNN montrant des migrants vendus aux enchères en Libye, selon un photographe de l'AFP.
Rassemblés dans l'après-midi près de l'Arc de Triomphe, les manifestants ont commencé à se disperser en fin de journée. Selon un témoin joint par l'AFP, quelques jeunes ont alors lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre, qui ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes.
La préfecture de police a dénoncé dans un communiqué le caractère illégal du rassemblement. "Sans qu'aucune déclaration n'ait été faite, plusieurs associations ont organisé une manifestation et un cortège depuis l'ambassade de Libye jusqu'en direction du second site diplomatique de ce pays", dans l'ouest de Paris, a-t-elle indiqué dans ce communiqué, tout en précisant qu'"aucune dégradation" n'avait été commise.
Brandissant des pancartes "non à l'esclavage en Libye", ils étaient rassemblés vers 16H00 locales (15H00 GMT) dans l'ouest de Paris, avenue Foch, non loin de la place de l'Etoile où étaient positionnées des forces de l'ordre, a constaté un photographe de l'AFP.
Plusieurs personnalités, comme le comédien Omar Sy, le footballeur Didier Drogba ou l'ancienne Miss France Sonia Rolland, avaient relayé les appels à manifester: "Soyons solidaires et au rdv pour protester contre cette torture et cette violence", avait tweeté Omar Sy.
Depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, les passeurs, profitant du vide sécuritaire et d'une impunité totale en Libye, font miroiter à des dizaines de milliers de personnes cherchant une vie meilleure un passage vers l'Italie qui se trouve à 300 kilomètres des côtes libyennes.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), près de 156.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer depuis le 1er janvier (contre près de 341.000 durant la même période en 2016), dont 73% en Italie. Près de 3.000 sont morts en tentant la traversée.

Libé
Lundi 20 Novembre 2017

Lu 860 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés