La Galerie Banque Populaire accueille l'exposition “Instantanés de vie”


Libé
Jeudi 28 Octobre 2021

La Galerie Banque Populaire accueille, du 21 octobre 2021 au 19 mars 2022, l'exposition "Instantanés de vie" rendant ainsi hommage au parcours du célèbre photographe Marcelin Flandrin. "Installé à Casablanca au début du XXème siècle, Marcelin Flandrin capture des instants de vie du Maroc d'antan. Durant son séjour, le photographe prendra des milliers de clichés constituant aujourd’hui de véritables pièces d’archives. Ces derniers seront ensuite répertoriés dans un fonds éponyme dont la Fondation Banque Populaire a fait l’acquisition en 1994. Trente photos en ont été sélectionnées pour constituer la nouvelle exposition de la Galerie Banque Populaire, intitulée "Instantanés de vie", indique la BCP dans un communiqué. Ces clichés renvoient à la beauté de la jeune femme marocaine, exposent son quotidien et subliment ses apparats traditionnels, fait savoir la même source, précisant que "c'est un voyage dans le temps offert par la Fondation Banque Populaire qui œuvre à la préservation de son identité" . "'On mesure mieux l'impérieuse nécessité de conserver, valoriser et enrichir le Fonds Flandrin pour préserver la mémoire collective et continuer à offrir aux publics le plaisir de découvrir des images qui parlent, interpellent et instruisent", a expliqué Bouchra Berrada, présidente du Directoire de la Banque Populaire de Rabat-Kénitra, citée par le communiqué. Un engagement qui a également été souligné par la critique d'art Syham Weigant qui a affirmé que "l'on peut enfin restituer une essentielle complétude, et cela notamment grâce à une exposition nécessaire dont nous ne pouvons que souhaiter vivement qu’elle se poursuive encore ici à la Banque Populaire".


Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 29 Novembre 2021 - 10:43 Une fin en apothéose

Lundi 29 Novembre 2021 - 10:41 Tiznit célèbre le théâtre amazigh