Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Fondation nationale des musées rend un hommage posthume à Joudia Hassar-Benslimane




La Fondation nationale des musées rend un hommage posthume à Joudia Hassar-Benslimane
La Fondation nationale des musées a rendu, lundi à Rabat, un hommage posthume appuyé à l’archéologue Joudia Hassar-Benslimane à travers la pose d’une plaque commémorative éponyme au sein du Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat, en présence d’un aréopage de personnalités du champ culturel national.
S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj, a affirmé que cette cérémonie constitue une reconnaissance aux efforts considérables déployés par cette personnalité pionnière dans son domaine pour la promotion de la culture et du patrimoine marocains, que ce soit au niveau de la formation des jeunes générations, ou celui de sa participation aux rencontres nationales et internationales.
Le Maroc est un pays connu pour son histoire et sa civilisation riches, a ajouté le ministre, notant qu'il s'agit aujourd’hui d'une occasion pour jeter la lumière sur la contribution de la défunte à la préservation de la mémoire ancestrale du pays.
Pour sa part, la fille de la défunte, Asmaa Benslimane, a exprimé, en son nom propre et celui de sa famille, ses profonds sentiments de gratitude, d’affection et de remerciements pour cet hommage rendu à la personne qu’a été feue Joudia Hassad-Benslimane, notant que cet hommage est également celui de la communauté scientifique pour les services rendus à la nation.
Le champ culturel marocain a connu des avancées majeures lors des dernières années, a-t-elle assuré, soulignant qu’aujourd’hui, le Maroc dispose d’un grand nombre d’archéologues et de muséologues qui jouent un rôle important dans la promotion de la richesse culturelle et civilisationnelle marocaine.
L’ancien directeur du Patrimoine national et ancien secrétaire général au ministère des Affaires culturelles, Abdelaziz Touri, qui a connu de près la défunte, a souligné que ses débuts en archéologie ont été au sein du Musée national des sciences de l’archéologie de Rabat avec Mme Joudia Hassar-Benslimane, qui était conservatrice du musée à partir de 1973 et directrice du département d’archéologie, faisant valoir qu'ils ont mené ensemble plusieurs batailles pour faire avancer cette discipline à ses débuts au Maroc.

Mercredi 15 Août 2018

Lu 758 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif