Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Fondation “Moqarabat” annonce les lauréats du Prix de la recherche scientifique



La Fondation “Moqarabat” a annoncé les lauréats de son prix de recherche scientifique (session 2021), consacré cette année à la thématique: “Les sciences humaines et sociales et la construction civilisationnelle et culturelle”. Les lauréats ont été choisis dans les catégories “prix du mérite”, “prix honorifique” et “prix d’encouragement” sur la base desrésultats des délibérations des sous-comités d’arbitrage et de celles du comité scientifique supérieur du prix composé de professeurs, de membres du comité scientifique de l’institution et de son président, Ahmed Cherrak, a indiqué la Fondation dans un communiqué. Le prix du mérite a été attribué à Abderrahmane El Naouaiti (Maroc) pour sa recherche sur “l’identité narrative et la construction culturelle et civilisationnelle dans la nouvelle littérature arabe” et à Ali Ouahbi pour sa recherche intitulée “Composition sociologique et construction de la civilisation”. Le Prix honorifique qui récompense les recherches ayant atteint les derniers stades du concours a été décerné à Abdullah Al-Harish (Arabie saoudite) et Amina Salim (Égypte) pour une recherche intitulée “Artisanat populaire: réalité, défis et aspirations futures. L’art de la gravure et de la calligraphie au Caire”. Ce prix a également été attribué à Issa Abdullah Ali Kahoni (Qatar) poursa recherche sur la “Pensée arabe contemporaine et le discours appelant à la libération de l’esprit et à la dissection du patrimoine islamique”, à Attayeb Berkane (Oujda) pour sa recherche intitulée “les sciences humainesface aux épidémies: l’épidémie du coronavirus, réflexions socio-anthropologiques”, à Abderrahim Barouaki (Maroc) pour sa recherche sur “L’interprétation actuelle de la compréhension des possibilités de l’existence humaine” et à Hanane Marrakchi de l’Académie régionale d’éducation et Formation Fès-Meknès poursa recherche sur “La poétique du décalage: une rébellion contre l’autorité du langage ou une élévation au stade de la créativité”. Alidrissia El Aboudi (Kenitra) a également été primée dans la même catégorie pour ses recherches sur “La construction civilisationnelle et culturelle du produit en papier à celui numérique”, au même titre que Mohammed Hamduk qui a été récompensé pour sa recherche intitulée “Manifestations du paradigme des droits dans la poésie amazighe au Moyen Atlas”. Le prix d’encouragement dédié aux jeunes chercheurs a été attribué à Ikram El Jazzar (Sociologie arabe entre pratique scientifique et adaptation idéologique), à Siham El Ghezrani (Traduction et édifice de la culture et de la civilisation entre linguistique et culturel), et à Hafid Hifad (Le problème du dialogue des civilisations: une étude du point de vue des médias).

Libé
Mercredi 2 Juin 2021

Lu 407 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS