Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Coalition des associations marocaines en Europe appelle à la libération des séquestrés de Tindouf


La Coalition des associations marocaines en Europe (CAME) a lancé un appel à la communauté internationale pour faire pression sur le régime algérien afin de libérer les Sahraouis séquestrés à Tindouf. "La Coalition des associations marocaines en Europe condamne, dans les termes les plus forts, les positions du régime militaire algérien et appelle toutes les organisations européennes, internationales, ainsi que les Nations unies, à exercer une pression réelle et efficace sur ce régime pour libérer tous nos frères sahraouis marocains et leur permettre de regagner la mère patrie", a indiqué ce collectif dans un communiqué.

"Les consciences doivent s’éveiller et les droits fondamentaux de chaque citoyen doivent être reconnus et appliqués", estime la coalition qui tire la sonnette d’alarme sur la situation dramatique dans les camps de Tindouf. "Nos frères Sahraouis détenus à Tindouf subissent les pires formes d’abus et de torture physique et psychologique, privés des droits garantis par les traités internationaux et la loi divine, comme la liberté d’expression et le droit à la vie. Des pratiques inacceptables qui interpellent la conscience de tous ceux qui veillent au respect des droits fondamentaux de tout citoyen", affirme la coalition.

"Face à ce cauchemar interminable dans ces camps de concentration qui sont en réalité une prison à ciel ouvert, il faut briser ce grand et long silence devenu une complicité", souligne l'appel.

Alors que le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, continue avec "confiance" et "sagesse" sa marche pour "consolider son intégrité territoriale", "le régime militaire algérien utilise tous les moyens pour déstabiliser la situation sécuritaire et torpiller tous les projets visant à désamorcer cette crise qui s'est prolongée et qui a appauvri les peuples de la région, les privant d’un développement réel et d’une paix régionale globale", regrette la coalition qui a organisé, samedi dernier à Paris, un rassemblement en solidarité avec les séquestrés de Tindouf pour "alerter et sensibiliser l’opinion publique française et internationale sur les atrocités, les mauvais traitements et les agissements abjects commis par les mercenaires du Polisario à l’encontre de nos frères sahraouis marocains détenus arbitrairement dans les camps de la honte à Tindouf".

Libé
Jeudi 1 Avril 2021

Lu 237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Septembre 2021 - 20:01 Alger en perte d’altitude

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Dans la boutique

Flux RSS