Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chambre des représentants devient membre observateur de la Commission de suivi de l'Alliance du Pacifique

L'accord a été paraphé par Habib El Malki et Miguel Angel Calisto, président pro-temporé de la CISAP





La Chambre des représentants est devenue membre observateur de la Commission interparlementaire de suivi de l'Alliance du Pacifique (CISAP), selon les termes d'un accord de coopération signé jeudi à Santiago du Chili. "La Chambre des représentants du Royaume du Maroc est incorporée en tant que membre observateur invité à la CISAP et peut participer avec deux délégués aux sessions ordinaires et extraordinaires et activités associées de la Commission, conformément aux réglementations en vigueur et à la procédure prévue par l'article 430 du règlement intérieur de la CISAP", lit-on dans cet accord, paraphé par Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, et Miguel Angel Calisto, président pro-temporé de la CISAP.

L'accord, signé en présence de l'ambassadeur du Maroc au Chili, Kenza Elghali, stipule que la CISAP et la Chambre des représentants s'engagent "à établir une relation permanente par le biais de réunions conjointes et de l'échange de missions parlementaires, des connaissances et des expériences et des informations entre les deux parties". En outre, les signataires de cet accord s'engagent à "consolider un cadre de dialogue politique et de coopération entre la Chambre des représentants du Royaume du Maroc et la CISAP". Créée le 28 avril 2011 en vertu de la Déclaration de Lima, l'Alliance du Pacifique, dont le Maroc est membre observateur, est une communauté économique régionale qui regroupe le Chili, la Colombie, le Pérou et le Mexique. L'Alliance, qui compte environ 225 millions d'habitants et représentait 38% des investissements étrangers en Amérique latine en 2017, vise à promouvoir l'intégration régionale, la croissance, le développement et la compétitivité des économies des pays membres afin d'avancer progressivement dans l'ambition de la libre circulation des marchandises, des services, des capitaux et des personnes. 

Libé
Vendredi 11 Décembre 2020

Lu 191 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Mai 2021 - 12:50 L'Europe poursuit son déconfinement