Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Camerounaise Ekon Gabria réalise le premier album de sa jeune carrière au Maroc


Un clip vidéo accompagne la promotion du nouvel opus



Ekon Gabria a toujours cru à sa bonne étoile. Malgré les exigences et les difficultés inhérentes à cette profession, la jeune chanteuse camerounaise n’a jamais baissé les bras et encore moins songé à abandonner sa passion de toujours : la musique.
C’est d’ailleurs pour percer dans celle-ci qu’elle a décidé de quitter son pays pour le Maroc. C’est ainsi qu’elle choisit Marrakech, la ville ocre et surtout capitale touristique d’un pays qu’elle a toujours souhaité visiter. 
Un périple plutôt fructueux pour la Camerounaise qui n’avait produit jusqu’alors que des singles dont le dernier, «Succès», a été produit en 2015. C’est donc en terre marocaine qu’elle va réaliser, avec l’aide de connaissances et de ses amis du continent et d’Europe, un des plus beaux rêves de sa jeune carrière : celui de mettre sur le marché son tout premier album qu’elle a sobrement baptisé: «Temps de Dieu». 
Sans doute, un clin d’œil à celui qui a toujours veillé sur sa carrière prometteuse et qui, assure-t-elle, n’a cessé de baliser son parcours artistique depuis le Cameroun jusqu’au Maroc.
Quelques semaines après le lancement de cet opus mêlant avec un certain professionnalisme des sonorités camerounaises et occidentales,  la jeune Camerounaise s’est lancé un autre défi, tout aussi important pour sa carrière: tourner un clip vidéo à Marrakech, grâce notamment à ses mêmes connaissances, afin de promouvoir son nouvel opus.
Pour marquer une fois encore le coup, Ekon Gabria a choisi le titre «Dis-le moi», un clin d’œil cette fois-ci aux nombreux couples en grandes difficultés. Le clip est un succès à bien des égards et séduit un producteur installé de longue date en France qui lui propose un contrat pour sa distribution numérique à l’international.
Deux ans après la mise sur le marché de son single «Succès», Ekon Gabria peut enfin savourer comme il se doit le plaisir d’être parvenue, en un laps temps, à concrétiser les rêves essentiels d’un artiste.
Il reste désormais d’autres rêves tout aussi importants à réaliser et surtout de nouveaux paris qu’elle assure vouloir relever très prochainement. Parmi ceux-ci : réaliser un titre avec une ou un artiste marocain. Qui sait, peut-être avec la chanteuse Asmaa Lamnawar dont elle dit apprécier le timbre, les mélodies et le talent.
Mais en attendant de s’y lancer, la chanteuse veut croire que sa carrière a véritablement décollé et que le Maroc serait bien la rampe de lancement vers de nouveaux horizons.
Entre-temps, ses fans peuvent déjà apprécier le nouvel opus enregistré au studio Daniel Productions  et dont les titres sont tous inspirés du quotidien : «Bébé», «Jalousie», «Foyer en feu», «Respect», «Atomic» et «Dis-le moi» qui a donné lieu au nouveau clip.
Six titres au total que la jeune chanteuse interprète dans différents styles, le R&B, la techno, le slow et le bikutsi (une musique traditionnelle venant du Cameroun) et dans deux langues qu’elle parle couramment : le français et le bassa, sa langue maternelle.


Alain Bouithy
Lundi 27 Novembre 2017

Lu 1396 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.