Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CRDH de Drâa-Tafilalet tient sa première session ordinaire




La Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Drâa-Tafilalet a tenu, mardi à Errachidia, sa première session ordinaire consacrée notamment à la présentation de la charte de déontologie de cette instance et du règlement intérieur du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). L’ordre du jour de cette réunion de deux jours comprend la création des trois comités de la CRDH, à savoir le comité de protection des droits de l’Homme, le comité chargé de la promotion de la culture des droits de l’Homme et le comité chargé du suivi et de l’évaluation des politiques publiques, a indiqué la présidente de la Commission régionale des droits de l’Homme de Drâa-Tafilalet, Fatima Aarach. La Commission régionale des droits de l’Homme de Drâa-Tafilalet a pour objet, en premier lieu, de jeter les bases d’une approche participative et constructive impliquant l'ensemble des acteurs concernés par la question des droits de l'Homme et les différentes composantes de la société civile aux niveaux régional et national, ainsi que de faire face à toutes les formes de violations et consacrer la culture des droits humains, a-t-elle dit à la MAP à cette occasion. "La priorité principale de l’action de la commission porte sur la promotion du volet socioéconomique des droits de l’Homme (santé, enseignement, emploi...)", en tenant compte des spécificités de la région de Drâa-Tafilalet, a poursuivi la présidente de la CRDH. "Notre travail sera focalisé sur l’élaboration du plan d’action régional de la commission pour la période 2021-2023 et l’examen des questions significatives liées aux droits de l’Homme dans la région", a précisé Fatima Aarach. De son côté, Said Karimi, membre de la Commission régionale des droits de l’Homme, a souligné que cette réunion permettra de présenter les activités qui seront exercées par les membres de la CRDH et de déterminer la stratégie de travail et les visions relatives aux droits de l’Homme au niveau de la région de Drâa-Tafilalet. L’action de la commission sera axée aussi sur la mise en œuvre des programmes du Conseil national des droits de l’Homme au niveau de la région et ce, conformément aux dispositions de la Constitution relatives à la protection des droits socioéconomiques et aux chartes internationales des droits de l’Homme, a-t-il ajouté. Cette session, qui intervient à la suite de l’installation récemment des membres de la Commission régionale des droits de l’Homme de Drâa-Tafilalet, sera également l’occasion de présenter les prérogatives du Conseil national des droits de l’Homme. La cérémonie d’installation des membres de la Commission régionale des droits de l’Homme de Drâa-Tafilalet a eu lieu le 8 octobre à Errachidia, sous la présidence de la présidente du Conseil national des droits de l’Homme, Amina Bouayach. L’installation des membres de la CRDH de Drâa-Tafilalet intervient conformément à la loi 76- 15 relative à la réorganisation du Conseil national des droits de l’Homme et au règlement intérieur du CNDH qui fixent les prérogatives des commissions régionales des droits de l’Homme, leur composition et leurs rapports avec l’ensemble des composantes du conseil national.

Libé
Mercredi 21 Octobre 2020

Lu 312 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.