Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BAD et l’ONUDI renforcent leur coopération pour l’industrialisation de l’Afrique

La réalisation du potentiel industriel du continent africain se fera à travers des partenariats solides




Un mémorandum d’entente pour promouvoir l’industrialisation de l’Afrique a été signé récemment à Busan, (Corée du Sud), par le Groupe Banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).
Signé par Philippe Scholtès, directeur à l’ONUDI et par Akinwumi Adesina, président de la BAD, en marge des Assemblées annuelles 2018 de la BAD, ce mémorandum d’entente vise à renforcer la coopération entre la Banque et l’instance onusienne sur des activités d’intérêt commun dans de différents domaines, notamment le développement agro-industriel, l’économie circulaire, les parcs agro-industriels, les investissements dans l’innovation et la technologie, le développement des entreprises et le renforcement des capacités, la finance, etc rapporte la MAP.
Ce protocole d’accord est en phase avec les objectifs fixés dans la stratégie “High 5” de la BAD, l’Agenda 2063 de l’Union africaine, la troisième Décennie du développement industriel pour l’Afrique (IDDA III), le Programme des Nations unies pour le développement durable et l’Initiative du G20 sur l’industrialisation en Afrique.
“La signature du présent protocole d’accord est importante pour la mise en œuvre de notre stratégie pour l’industrialisation de l’Afrique 2016-2025 qui résulte d’un travail de collaboration avec l’ONUDI et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique”, a souligné Akinwumi Adesina.
Il a également fait savoir que “la BAD bénéficie déjà énormément de l’expertise de l’ONUDI pour élaborer des politiques, programmes et outils de connaissances qui aident les pays membres à s’industrialiser”.
De son côté, M. Scholtès a relevé que “la réalisation du potentiel industriel de l’Afrique ne se fera pas par hasard”, mais plutôt à travers des partenariats solides, notant que ce mémorandum d’entente va créer de grandes opportunités et faciliter l’opérationnalisation de IDDA III (2016-2025).
Les deux organisations ont déjà commencé à travailler ensemble dans le cadre des Programmes de partenariat pays (PCP) afin de synchroniser les efforts de développement et de mobilisation des ressources en appui à l’accélération de l’industrialisation des pays membres.
La BAD et l’ONUDI, qui coopèrent également en matière d’établissement de zones de transformation des produits de certaines cultures dans un certain nombre de pays africains, ont récemment entrepris une mission conjointe au Maroc dans le cadre de l’application du PCP et continueront d’étudier les opportunités de coopération dans la mise en œuvre de ce PCP au Sénégal et en Ethiopie.
Tenues sous le thème “Accélérer l’industrialisation de l’Afrique”, les Assemblées annuelles de la BAD, qui se tiennent jusqu’au 25 mai, constituent une occasion pour les responsables issus des différents pays du continent d’échanger entre eux et avec les responsables sud-coréens sur cette thématique.

Jeudi 24 Mai 2018

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés