Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'oléiculture enregistre un accroissement important en termes de superficie dans l’Oriental




L'oléiculture enregistre un accroissement important en termes de superficie dans l’Oriental
La culture de l’olivier dans la région de l’Oriental connaît un accroissement important en termes de superficie qui est estimée actuellement à 118.000 hectares.
La superficie dédiée à cette culture est passée de 77.000 ha en 2008 à 118.000 en 2018 et devrait atteindre 153.000 à l’horizon 2020, et ce à la faveur d’un ambitieux programme d’extension et de développement de la filière oléicole mené dans le cadre du « Plan Maroc Vert », rapporte la MAP.
Cette augmentation de la superficie a eu un impact positif sur la production qui s’élève actuellement à 190.000 tonnes contre 103.000 en 2008, et les prévisions tablent sur 240.000 tonnes en 2020.
Ledit programme de développement de la filière de l’olivier au niveau de la région de l’Oriental qui s’étale sur la période 2010-2020 englobe 33 projets sur une superficie de 43.860 ha au profit de 19.100 bénéficiaires, et ce pour un investissement global de 670 millions de dirhams.
Les 43.860 ha programmés sont répartis entre les provinces de Driouch avec une part de 63%, Nador (18%), Berkane (5%) et les autres provinces (9%).
En ce qui concerne la province de Driouch, les projets lancés sont au nombre de neuf dans 17 communes sur une superficie de 19.840 ha au profit de 8.120 bénéficiaires ainsi que 25 organisations professionnelles.
D’un coût global de 291 MDH, les neuf projets (2010-2020) permettront d’accroître la productivité des olives (2T/Ha), de produire 40.000T d’olives et 5.500 T d’huile d’olive. Il contribueront également à l’amélioration du revenu des agriculteurs et à la création de 344.000 journées de travail additionnelles.
S’agissant des réalisations accomplies dans le cadre du programme de développement de la filière au niveau de la région de l’Oriental durant la période 2010-2018, il convient de citer notamment la plantation de 29.954 ha, l’entretien des oliviers sur une superficie de 12.250 ha, la création de six unités modernes de trituration, six unités de valorisation, en sus de la création et de l’équipement de points d’eau et l’aménagement de routes rurales.
Cette région, rappelle-t-on, dispose actuellement de 118.000 ha d’oliviers avec une production importante de 190.000T, quelque 357 unités de trituration (13% modernes) d’une capacité de 45.500 T/an et de 10 conserveries d’une capacité totale de 27.000 tonnes par an.
Pour assurer une valorisation adéquate de la production oléicole, la direction régionale de l’agriculture mène des actions soutenues pour apporter soutien et appui aux organisations agricoles  professionnelles concrétisant ainsi la vision du ministère de l’Agriculture pour le développement des produits de terroir, mais aussi pour accompagner la demande croissante en matière d’huile d’olive de bonne qualité.

Samedi 19 Janvier 2019

Lu 477 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021