Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’offre culturelle marocaine en Andalousie célèbre la différence et le partage


Une saison culturelle éclectique



La communauté marocaine basée en Andalousie a bénéficié d’une saison culturelle éclectique tout au long de cette année qui prend fin. Les Marocains d’Andalousie ont pu découvrir plusieurs facettes inédites de la scène culturelle nationale. Une offre culturelle de qualité qui a su aller à la rencontre des Marocains d'Andalousie dans leurs différents lieux de résidence. “A l’heure d’élaborer le planning de la saison culturelle annuelle, nous avons ciblé les contrées éloignées où se concentre une grande communauté marocaine. Il était question de rendre l’offre culturelle accessible à ce collectif afin de toucher un public large et diversifié”, souligne dans une déclaration à la MAP, Najib Bouanan, en charge de l’action culturelle au profit des MRE à la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée. Ateliers, concerts, foires, expositions, théâtre pour enfants, débats animés par des intervenants et chercheurs des deux rives de la Méditerranée, le programme Alquantra, qui se voulait vivant et innovant, était placé sous le signe du divertissement et du partage. Des rendez-vous d’exception et gratuits pour apprendre à s’ouvrir sur l’art et permettre à la communauté marocaine de partager, avec les citoyens du pays d’accueil, dans un esprit de convivialité et de bienveillance. "Nous avons constaté que les Marocains sont avides de ces rencontres, considérées comme de grands moments de symbiose et de convivialité entre tous les membres de cette communauté, pour resserrer les liens communautaires et garder vive cette appartenance à la mère patrie”, ajoute M. Bouanan. D'autre part, les associations œuvrant au profit de la communauté marocaine et de son intégration ont redoublé d’efforts pour mettre au point des rencontres susceptibles d’apporter des réponses aux multiples défis auxquels font face les Marocains d'Andalousie en particulier. C’est le cas par exemple du forum intitulé “Eduquer dans la diversité”, organisé par l’Association pour l’environnement et l’éducation et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), à Almeria en septembre dernier. “C’était l’occasion pour nous de dresser le bilan des performances scolaires de nos enfants poursuivant leur éducation dans l’enseignement espagnol. L’idée était de faire un diagnostic pointu pour mieux affronter le phénomène de l’abandon scolaire auprès des écoliers d’origine marocaine” confie, à la MAP, Hassan Belarbi, président de ladite association. De plus, la saison culturelle marocaine en Andalousie était ponctuée de concepts inédits, comme cet atelier d’apprentissage de la musique andalouse marocaine, dispensé par un artiste marocain au profit de mélomanes andalous. Cette formation fut couronnée par un concert animé par les apprentis musiciens, sous la baguette de leur maître. Des programmes culturels en faveur des saisonnières agricoles qui se déplacent dans cette région durant la campagne de cueillette des fruits rouges ont également été au rendez-vous, ce qui constitue une marque d'attention particulière portées à ces ouvrières durant leur présence en terre andalouse. “En mettant en place des activités à l'adresse de ces femmes, nous voulions qu’elles se sentent moins dépaysées et que cette période de labeur soit ponctuée de moments d'apprentissage et de loisirs, tout en leur permettant de vivre de nouvelles expériences”, ajoute M. Bouanan. La programmation conçue exclusivement au profit des travailleuses agricoles marocaines a emmené ce public à la rencontre de grands noms de la chanson populaire marocaine. Au total, plus de 1600 saisonnières marocaines ont bénéficié de ces moments de détente. De même, il était question d’initier les ouvrières agricoles marocains à la langue de Cervantes à travers des ateliers animés sur leurs lieux de travail, au sein des exploitations agricoles. Grâce à cette initiative, 277 femmes ont pu bénéficier de 1.043 heures de formation d’initiation au castillan. La saison était ponctuée d’événements devenus incontournables sur la scène culturelle andalouse, à l’instar du mois du Maroc à la Fondation. Une manifestation qui a permis de faire découvrir le patrimoine marocain dans toute sa splendeur et sous toutes ses coutures. L'un des événements phares de ce cycle fut le show cooking de la gastronomie marocaine, animé par le chef marocain Ali El Kardoudi. Durant cette prestation, le cuisiner en chef a partagé avec son auditoire les secrets de l’art de la table marocaine, tout en concoctant en direct de succulentes préparations culinaires. Ce fut un grand moment de partage et de convivialité apprécié par l’assistance, laquelle a fait preuve de curiosité en interagissant avec le chef marocain. Sur ce même registre, le public andalou a pu s’initier à la production cinématographique marocaine, dans le cadre du mois du Maroc à la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, à travers les projections programmées tous les mardis du mois de novembre dernier. Enfin, l’offre culturelle marocaine donnait à voir des espaces d’échanges et de partage célébrant la différence pour une culture bienveillante et accessible à tous les publics.

Libé
Lundi 23 Décembre 2019

Lu 942 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.