Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’hommage à quatre continents à travers quatre figures de proue du septième art

Lever de rideau de la 18ème édition du FIFM ce week-end




L’hommage  à quatre continents à travers quatre  figures de proue  du septième art
Le Festival international du film de Marrakech (FIFM) va célébrer, lors de sa 18ème édition, dont l’ouverture sera donnée aujourd’hui, toute la richesse du cinéma en rendant hommage à quatre grands noms en provenance de divers horizons. Après l'immense réalisateur, producteur et acteur américain Robert Redford, qui avait déjà confirmé sa venue à Marrakech pour recevoir l’étoile d’or du festival en reconnaissance de sa prodigieuse carrière, le festival dévoile de nouvelles séquences fortes de sa 18ème édition, à travers la célébration de trois autres grandes personnalités, aux parcours et aux accomplissements aussi différents qu'exceptionnels.
Tout au long de sa carrière extraordinaire, Robert Redford a profondément marqué le cinéma contemporain et en est, très vite, devenu l’une des figures majeures. Son impressionnante filmographie compte des classiques du cinéma mondial et des succès impérissables. Acteur engagé, il est également un ardent défenseur de l’environnement et du cinéma indépendant, pour lequel il a créé l’institut Sundance en 1981.
"C'est un grand honneur d'être invité à Marrakech, pour y rencontrer des auteurs et des artistes qui partageront les uns avec les autres la singularité de leurs voix et de leurs points de vue. Je remercie le Festival international du film de Marrakech pour cette généreuse invitation", s'est réjoui Robert Redford.
L’un des plus grands cinéastes français, Bertrand Tavernier, auteur de l’une des œuvres contemporaines les plus importantes et sans qui la cinéphilie en France ne serait pas ce qu’elle est, sera également à l'honneur.
Tavernier croise, très jeune, le chemin du cinéma dans lequel il s’engage passionnément et profondément. Réalisateur, auteur et producteur, il a non seulement signé quelques-unes des œuvres majeures du cinéma français telles que "Le Juge et l’Assassin", "Autour de minuit" ou "L’appât", mais est également une très grande figure de la cinéphilie qui a publié plusieurs ouvrages de référence sur le cinéma, en plus d’être le président du très prestigieux Institut Lumière à Lyon.
"Marrakech m’a laissé des souvenirs inoubliables. Revenir est une joie indispensable. Revoir le pays, montrer mes films et dialoguer avec le public, discuter avec les étudiants, rencontrer des cinéastes et auteurs marocains, hommes et femmes. Les écouter. Partager. S’enrichir", s'est-il félicité.
Le festival rendra hommage également à l'une des personnalités les plus brillantes du cinéma marocain, l'actrice Mouna Fettou qui, depuis près de trois décennies, mène une carrière aussi exemplaire que couronnée de succès.
Véritable icône du cinéma dans le Royaume, Mouna Fettou a marqué de son charme, de sa spontanéité et de son talent le cinéma marocain depuis près de 30 ans. Depuis son premier grand rôle dans "Un amour à Casablanca" en 1992, elle a multiplié les apparitions remarquées au cinéma et à la télévision, campant des rôles devenus mythiques dans la mémoire collective marocaine et passant avec élégance de la comédie populaire au drame engagé.
"Entre le FIFM et moi c’est une longue histoire d’amour... J'en garde un merveilleux souvenir lorsque, en 2006, j'en fus la maîtresse de cérémonie. Cette année, mon émotion est grande de recevoir l’hommage de ce festival prestigieux.  Quel honneur que cette consécration au milieu de mes pairs du Maroc et de l’étranger, ma fierté n’a d’égale que mon impatience de vous y retrouver", affirme Mouna Fettou.
En outre, l’actrice indienne Priyanka Chopra aura un véritable hommage populaire, sur la mythique Place Jemaa El Fna.
L’icône de Bollywood sera donc honorée au cœur de son public. Le public de la cité ocre voue en effet un véritable culte au cinéma indien dont Priyanka Chopra est l’une des plus grandes stars. Les films "Made in Bollywood" comptent de très nombreux afficionados au Maroc et à Marrakech en particulier.
Lors des projections de films indiens sur la Place Jemaa El Fna où est installé un écran géant pendant le festival, les chants et chorégraphies de ce cinéma populaire enchanteur sont repris par des foules entières. C’est pourquoi le choix a été fait de lui rendre hommage sur la mythique place, au cœur de son public, expliquent les organisateurs.  "Je suis heureuse de revenir à Marrakech, après avoir pris part au festival en 2012 à l’occasion de l’hommage au cinéma indien", a déclaré Priyanka Chopra Jonas. "C’est un réel honneur d’être accueillie cette année pour recevoir un hommage en présence du grand public marocain sur la place Jemaa El Fna, un public qui m’a toujours manifesté son soutien et son intérêt tout au long de ma carrière",
a-t-elle dit.

 

Mehdi Ouassat
Vendredi 29 Novembre 2019

Lu 1493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.