Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'exposition “Sur les traces d'Ibn Battouta” inaugurée à Rabat




L'exposition "Sur les traces d'Ibn Battouta: de Tanger au Caire et de Mogadiscio à Tombouctou" a été inaugurée, jeudi au Musée de Bank Al-Maghrib à Rabat. Cette manifestation artistique, qui se tient jusqu'au 31 décembre prochain, rend hommage aux voyages d'Ibn Battouta en Afrique orientale et occidentale, dans le but de jeter la lumière sur les relations historiques communes et importantes qu'entretenait déjà, à cette époque, le Maroc avec ses voisins du continent africain durant la première moitié du VIIIe siècle de l'hégire.
L'exposition met également en avant l'itinéraire d'Ibn Battouta en Afrique du Nord, dans le bassin méditerranéen, sur les côtes orientales de l'Afrique, en Andalousie et au pays du Soudan, et revient sur les évènements et conflits les plus importants ayant marqué son époque ainsi que sur les luttes de pouvoir pour consolider l'indépendance des différents sultanats de l'Empire abbasside en pleine décadence.
Dans le cadre de cette exposition, l'oeuvre d'Ibn Battouta "Tuhfat an-noddar fi gharaibi al-amsar wa-'adja'ib al-asfar", compilée sous instruction du calife Abou Inan, est mise à l'honneur à travers une sélection de monnaies frappées par les dynastes que l'auteur a rencontrés, des extraits de son récit et des cartes retraçant les étapes de ses voyages.
Né à Tanger, le voyageur Ibn Battouta Al-Lawwati, a entamé son premier voyage en direction de La Mecque, en passant par l'Afrique du Nord, avant de visiter l'Irak et le Sud-ouest de l'Iran, le Yémen, la Somalie, le Kenya, pour se diriger ensuite en Egypte, en Syrie, en Anatolie, au Khorasan, en Afghanistan, à Delhi, en Chine, puis aux Maldives, en Inde du Sud, à Sumatra, à Malbar, au Mali et Niger, a indiqué Ahmed Ettahiri, commissaire de l'exposition et professeur chercheur à l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine, dans une déclaration à la MAP.
Une médaille commémorative en argent a été frappée à l'occasion de cette exposition et sera mise en vente, dans les guichets de Bank Al-Maghrib et à la boutique de son musée au prix public de 550 dirhams l'unité, à compter du 27 avril courant. Cette pièce présente à l'avers l'effigie de SM le Roi Mohammed VI en plus des mentions "Mohammed VI" et "Royaume du Maroc", avec en bas les millésimes 2018-1439. Au revers elle présente en haut l'inscription "Ibn Battouta" avec le millésime 1304-1377 et le portrait du grand voyageur.

Samedi 28 Avril 2018

Lu 273 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.