Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’erreur qui risque de coûter cher à Melania Trump




Le sort semble s'acharner sur Melania Trump. Après s'être attiré les foudres des internautes en arrachant les plantes de Jackie Kennedy à la Maison Blanche, voilà que l'une de ses anciennes amies sort un nouveau livre qui pourrait lui causer bien du tort...

Dans cet ouvrage intitulé Melania et moi, la montée et la chute de mon amitié avec la Première Dame, Stephanie Winston Wolkoff, ex-conseillère et amie de la First lady, fait des révélations fracassantes au sujet de l'épouse de Donald Trump.

Si elle a déjà levé le voile sur certains caprices de Melania Trump et sur sa rivalité avec sa belle-fille Ivanka, l'auteure a récemment fait part au Washington Post d'une erreur qui pourrait coûter cher à la locataire de la Maison Blanche.

Comme l'a rapporté récemment People, Stephanie Winston Wolkoff a confié que, lorsqu'elle travaillait à la Maison Blanche en tant que conseillère, Melania Trump avait "utilisé des comptes de messagerie privés" au sein de la résidence présidentielle. A la surprise générale, ces e-mails privés étaient utilisés "pour mener des activités gouvernementales". "Melania et moi, nous n'utilisions pas les adresses mail de la Maison Blanche", a assuré son ancienne collaboratrice.

Pour appuyer ses propos, l'ex-conseillère de la First lady aurait fourni "des messages qui, selon elle, provenaient de Melania et concernaient les affaires du gouvernement, y compris l'embauche, la planification, la logistique et les finances", datant d'après l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, a rapporté People.

Cette affaire n'est pas sans rappeler une autre, datant de 2017, qui concernait cette fois Ivanka Trump. Comme l'a rappelé Stephanie Winston Wolkoff, la fille de Donald Trump aurait elle aussi déjà "utilisé un compte de messagerie personnelle pour envoyer un certain nombre d'e-mails discutant également des activités du gouvernement".

En agissant ainsi, Ivanka Trump avait "enfreint les règles fédérales", a souligné People. A l'époque, la jeune femme se serait aussitôt défendue, prétendant qu'elle n'était "pas au courant des règles" et qu'elle n'était pas encore officiellement employée à la Maison Blanche.

Une enquête a pourtant révélé que la fille du président des Etats-Unis avait continué à utiliser sa messagerie personnelle après mars 2017, période où elle a été nommée Haute-conseillère du président des Etats-Unis. Un fait quelque peu ironique quand on sait que Donald Trump avait justement attaqué Hillary Clinton à ce sujet durant la campagne présidentielle de 2016...

Libé
Vendredi 4 Septembre 2020

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:10 Meghan Markle dément collaborer avec les médias

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:00 Les Spice Girls refont parler d’ elles