Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'empreinte des juifs marocains dans les domaines de l’art, la culture et la pensée au centre d’une rencontre à Casablanca




L’empreinte des juifs marocains dans les domaines de l’art, la culture et la pensée, a fait l’objet, mardi à Casablanca, d’échange dans le cadre d’une conférence programmée au titre de la 3ème édition du Festival culturel de la région Casablanca-Settat.
Initié sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette manifestation est organisée par l’Association des anciens élèves du grand Casablanca en partenariat avec le Conseil de la ville, le Conseil de la région Casablanca-Settat et la délégation régionale des Affaires islamiques de la région de Casablanca-Settat sous le thème "L’empreinte indélébile des juifs marocains dans le rayonnement de la civilisation marocaine, histoire et envergure".
Les intervenants ont ainsi mis l’accent sur la solidarité entre toutes les composantes de la société marocaine qui se sont partagé le même espace, les mêmes traditions et les mêmes cultures, rappelant le rôle des juifs marocains dans le mouvement national.
La conférence a également constitué une opportunité pour mettre l'accent sur la présence de l'élément juif dans la culture marocaine particulièrement la musique andalouse au niveau des mélodies et des paroles. A cette occasion, ils ont rappelé le rôle majeur des juifs marocains dans la dynamisation de la civilisation marocaine durant des siècles, soulignant que ce festival est une expression de cohabitation et de dialogue entre les cultures et les religions au Maroc.
Ils ont également démontré l’importance de l’empreinte des juifs marocains dans le rayonnement de la civilisation marocaine, soulignant que la sauvegarde du patrimoine et le dialogue permanent constituent un pilier culturel et jouent un rôle important dans la préservation de l’identité marocaine.
Ils ont mis en exergue plusieurs noms qui ont formé des générations tel Halim Zaafarani, Simon Levy et Abraham Serfaty, ce qui traduit la singularité des Marocains dans les domaines liés à l’habillement et l’architecture.
Plusieurs activités sont au programme de ce festival notamment des conférences-débats sur l’héritage culturel de la ville, une visite guidée des sites et monuments historiques de Casablanca-Settat, ainsi qu'une exposition d’art traditionnel, de peinture et musique.

Samedi 22 Juin 2019

Lu 814 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif