Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'art hassani, un pilier de la diplomatie parallèle au service de la cause nationale




L'art hassani, un pilier de la diplomatie parallèle au service de la cause nationale
Des participants à une conférence, tenue mercredi à Rabat, ont souligné la nécessité de faire de l'art hassani un pilier de la diplomatie parallèle, au service de la cause nationale.
Les chantiers de développement ouverts dans les différentes régions du Sud du Royaume présentent un espace propice à même d'inspirer l'artiste sahraoui et contribuer au rayonnement de la composante hassanie, ont-ils indiqué, lors d'une rencontre organisée par la Ligue des musiciens hassanis pour le patrimoine et le développement social à Laâyoune.
La Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la population des régions du Sud, à l'instar des autres régions du Royaume, incite à promouvoir l'art et le patrimoine hassanis qui constituent une composante essentielle de la culture marocaine, ont précisé les intervenants, réitérant leur attachement à l'intégrité territoriale du Royaume, notamment après l'escalade dangereuse et provocatrice de l'entité fictive. De même, les participants ont mis en exergue le rôle de l'art dans le soutien des efforts diplomatiques officiels, relevant la nécessité de veiller à la préservation du patrimoine hassani, dont une grande partie repose sur la transmission orale.
Le président de la Ligue des musiciens hassanis pour le patrimoine et le développement social, Ham Zaiar, a quant à lui indiqué que l'artiste sahraoui constitue un pilier fondamental dans toute politique visant la protection de la culture hassanie, relevant l'impératif de le mettre au service de la défense de la cause nationale. Il a, également, souligné la nécessité d'accompagner l'artiste sahraoui en vue de l'encourager à produire des œuvres au contenu significatif, rappelant que le discours du Souverain à l'occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte a mis en avant les défis auxquels fait face l'art hassani, tout en proposant des solutions à même de protéger et faire connaître la culture hassanie grâce à des structures et des services culturels mis en place à cet effet, en encourageant les initiatives et les manifestations artistiques qui contribuent à son rayonnement et en rendant hommage aux artistes, aux intellectuels et aux créateurs qui en sont les vecteurs.

Samedi 21 Avril 2018

Lu 634 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.