Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“L’arbre à livres”, une initiative destinée à encourager la lecture chez les jeunes

L’évènement est initié par l’Association “Les Gens du Livre à Mogador”




“L’arbre à livres”, une initiative destinée à favoriser et promouvoir la lecture notamment, auprès des générations montantes, a été lancée dimanche à Essaouira, et ce à l’initiative conjointe de l’Association “Les Gens du Livre à Mogador” et du comité provincial pour le développement humain relevant de la province.
Lancée simultanément dans d’autres villes du Royaume, à l’instar de Marrakech, Fès, Oujda et de Casablanca, cette action est placée sous le signe “Accrochez des livres aux branches et cueillons-les !”. Elle intervient dans le cadre de la célébration du 13ème anniversaire de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), un événement placé cette année sous le thème “La jeunesse, moteur du développement humain”.
A cette occasion, une cérémonie a été organisée à la Place publique de l’Horloge dans la cité des alizés, en présence des autorités locales, d’acteurs associatifs et de jeunes, le temps d’offrir l’opportunité aux participants de faire parvenir des livres à ceux qui, d’une manière ou d’une autre, en sont loin ou se trouvent confrontés à une difficulté pour y accéder.
L’un des moments forts de cette cérémonie, a été la mise en place d’une ‘’Boîte à Livres’’, dans l’optique de parvenir à pérenniser cette initiative inédite, et donner ainsi la possibilité aux lecteurs de ramener des livres, d’emprunter d’autres, voire de faire de nouvelles donations d’opus.
Dans une allocution de circonstance, Mme Elsa Soltès, vice-présidente de l’Association “Les Gens du Livre à Mogador”, a fait savoir qu’en accrochant des livres aux branches d’un arbre, l’idée est donc d’inciter tous ceux qui le souhaitent, à cueillir la lecture et à la faire vivre concrètement sur le terrain, tout en créant des liens sociaux entre les différents bénéficiaires.
Et de faire observer que plus de 300 livres ont été récoltés en un mois par l’Association ‘’Les Gens du Livre à Mogador’’ et ce, grâce à des dons de particuliers au niveau de la ville d’Essaouira, faisant savoir que l’objectif de “l’Arbre à Livres” est de permettre à tous ceux qui le souhaitaient de “cueillir un livre” qui sera remis en place après lecture, ou bien de s’asseoir sur place le temps d’une lecture individuelle ou collective et s’ils le peuvent, à leur tour, d’y accrocher de nouveaux livres.
Mme Soltès a, dans ce contexte, mis en avant l’importance de faciliter l’accès à la lecture pour tous, notamment les couches les plus démunies pour lesquelles le livre demeure un objet onéreux.
De son côté, le gouverneur de la province d’Essaouira, Jamal Makhtatar s’est félicité de cette initiative si singulière destinée à favoriser la lecture et permettre à tout un chacun parmi les jeunes d’enrichir ses connaissances et de renouer avec le livre, outil indispensable d’éducation, de formation et d’édification de la personnalité.
Sur un autre registre, le gouverneur a mis en avant les multiples réalisations accomplies par l’INDH en termes d’épanouissement des personnes bénéficiaires, et
d’amélioration des conditions socioéconomiques des couches les plus vulnérables. Il s’est attardé également sur la philosophie et la démarche de cette initiative qui illustre clairement la clairvoyance et la sagesse de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui ne cesse de placer les questions du développement humain et de l’individu au coeur de ses préoccupations, notant que cette initiative bénéficie depuis son lancement d’un rayonnement qui dépasse les frontières nationales pour s’étendre à l’international.
Cette cérémonie a été agrémentée par une multitude de textes poétiques en arabe et en français, notamment le poème de Paul Eluard intitulé “Liberté”, dont lecture a été donnée par le poète Said Abou Aya Barka. A rappeler que l’Association culturelle “’Les Gens du Livre à Mogador”, a lancé le 27 avril dernier depuis Bayt Al Dakira (Maison de la Mémoire) en cours d’achèvement à Essaouira, le prix littéraire “Mogador”, et ce en marge de la 18è édition du Festival “Printemps Musical des Alizés”.

A.A
Mercredi 9 Mai 2018

Lu 789 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif