Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ambassadeur de Cuba hôte de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Rabat-Salé-Kénitra

Examen des opportunités de commerce et d’investissements entre Rabat et La Havane


​Hassan Bentaleb
Dimanche 13 Février 2022

L’ambassadeur de Cuba hôte de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Rabat-Salé-Kénitra
“Cuba cherche à renforcer davantage ses relations économiques avec le Maroc. Une volonté que partage largement Rabat qui ambitionne de mettre en place une coopération mutuellement avantageuse pour les deux pays ».
C’est ce qui ressort de la visite effectuée le 11 février dernier par Javier Dómokos Ruiz, ambassadeur de Cuba au Maroc, au siège de la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Rabat-SaléKénitra, où il a été reçu par son président, Hassan Sakhi, et d'autres cadres de l'institution.

Au cours de cette rencontre où il a été question d’échanger sur les moyens de promouvoir les opportunités de commerce et d'investissement dans les deux pays, l’ambassadeur a exprimé la volonté de la Chambre de commerce de Cuba de renforcer les relations avec l'entrepreneuriat marocain et a fait le point sur les opportunités que présente le marché cubain pour le commerce et l'investissement.

M. Sakhi a exprimé, de son côté, son intérêt pour l'établissement d'accords de coopération avec des institutions homologues cubaines en vue de jeter les bases d'une coopération mutuellement avantageuse pour les deux pays.

Cette volonté de coopération et de partenariat entre les deux pays a été égalementré affirmée par Miguel Díaz-Canel Bermúdez, président de la République de Cuba, vendredi dernier lors de la remise de la lettre de créance par Hicham Elaloui, nouvel ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Cuba.

Lors de cette audience, le président cubain a réitéré la volonté de Cuba de renforcer ses relations économiques et commerciales avec le Royaume, indiquant que les deux pays entament une nouvelle phase de coopération dans divers domaines.

Une ambition que partage le Maroc qui semble prêt, selon le nouvel ambassadeur, à favoriser la coopération avec Cuba pour couvrir l’ensemble des secteurs économiques, sociaux et culturels, en soulignant l’importance de tirer profit des expériences mutuelles dans de nombreux domaines de développement stratégiques au bénéfice des deux pays.

A noter que les relations maroco-cubaines vivent depuis 2017, date du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, au rythme d’une dynamique soutenue qui vise à instaurer des bases solides d’une coopération fructueuse dans différents domaines.

Pour le Maroc, le rétablissement de ses relations avec La Havane s'inscrit parfaitement "dans le cadre de la diplomatie pro-active" voulue par S.M le Roi Mohammed VI, "ouverte sur de nouveaux partenaires et espaces géographiques". Les deux pays coopèrent aujourd’hui dans des domaines divers tels que les mines, les énergies renouvelables, l'environnement et la recherche scientifique.

Deux mémorandums de coopération existent dans le secteur des mines, des énergies renouvelables et de l’environnement, et un autre dans le domaine de la recherche scientifique, tous deux en attente de signature.

A souligner que Cuba connaît un développement remarquable dans les secteurs de la santé et de la technologie, ce qui lui a permis de cumuler une grande expérience qu'elle pourra partager avec le Royaume. Il y a également les potentialités touristiques du pays, à savoir "les plus belles plages des Caraïbes, un pays sécurisé et une culture riche" ainsi que l'écotourisme et le tourisme d'affaires.

Les deux agences de presse nationales, MAP et Prensa Latina, ont également signé un accord dans lequel elles s'engagent à coopérer dans l'échange de nouvelles, de photographies et de documents audiovisuels.

Il convient également de noter que le Maroc a offert son soutien à la résolution présentée à l'Assemblée générale des Nations unies appelant à la levée de l'embargo économique et financier imposé à Cuba. Les autorités cubaines ont également exprimé leur volonté d'entamer une nouvelle étape basée sur des relations cordiales, le dialogue et le partenariat.

Il faut ajouter à cette liste de coopération mutuelle, les accords bilatéraux conclus pour exprimer des votes de soutien réciproques au sein du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, basé à New York, et des organes de l’ONU basés à Genève. Il existe également un accord pour la représentation internationale des personnes handicapées.

Hassan Bentaleb


Lu 1229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p