Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


L'Unesco fête ses 75 ans d'action pour la culture


Libé
Lundi 15 Novembre 2021

Vingt-huit chefs d'Etat et de gouvernement ont célébré vendredi à Paris le 75e anniversaire de l'Unesco, organisation onusienne créée en 1946 sur les ruines de la Seconde guerre mondiale, qui aspire à construire la paix via la culture, la science et l'éducation. Sa devise, ambitieuse, est gravée en dix langues sur un mur de pierre érigé dans son siège parisien : "Les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix". Si ce voeu pieux n'a pas résisté à l'épreuve du réel, les conflits meurtriers n'ayant jamais cessé, l'organisation affiche de nombreux succès. "C'est une idée immense, après les censures, les stigmatisations et les autodafés (du second conflit mondial, NDLR), que de considérer comme universel ce que chaque civilisation, chaque culture, a produit de plus beau", a reconnu le Premier ministre français Jean Castex. L'Unesco mène "la seule guerre juste, la seule qui vaille d'être menée, celle contre l'ignorance", a-t-il poursuivi. "Cela fait 75 ans de solidarité multilatérale et nous devons continuer pour encore 75 autres années", a de son côté salué le président ghanéen Nana Akufo Addo, qui discourait dans une institution visitée historiquement par les plus grands intellectuels et artistes: du peintre espagnol Pablo Picasso au président sudafricain Nelson Mandela, en passant par l'anthropologue français Claude Lévi Strauss, qui y prononça dès 1952 un plaidoyer contre le racisme. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a loué dans une vidéo en ligne une organisation "au centre du réseau" onusien, quand le pape François, également à distance, a qualifié l'Unesco d'"interlocuteur privilégié du Saint Siège au service de la paix, de la solidarité des peuples (...) et de la protection du patrimoine culturel de l'humanité".


Lu 1031 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >