Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE dispose d'un arsenal de mesures contre Trump

Washington pourrait lâcher du lest sur les taxes relatives à l'acier et à l'aluminium




Le commissaire européen Pierre Moscovici a confirmé jeudi que l'UE disposait d'un "arsenal de mesures" au cas où le président américain Donald Trump mettrait à exécution sa menace de surtaxer les importations d'acier et d'aluminium.
"Si Donald Trump confirme ses mesures, à ce moment-là nous avons tout un arsenal", a affirmé le commissaire sur BFM TV et RMC. Il était interrogé sur les risques d'une guerre commerciale après l'annonce par le président américain de sa volonté de taxer fortement les importations d'acier et d'aluminium.
Ce dispositif européen comporte plusieurs éléments: le premier, présenté mercredi par la Commission, prévoit "des contre-mesures sur des avantages que nous avons consentis sur des produits comme les oranges, le tabac, comme le bourbon".
Selon M. Moscovivi, le but est de toucher ainsi "des produits fabriqués dans des circonscriptions" tenues par les Républicains, le parti de Donald Trump, en particulier celle du président de la Chambre des représentants Paul Ryan.
"C'est pour faire comprendre au Congrès que c'est perdant-perdant", a assuré le commissaire européen, qui envisage aussi des "mesures de sauvegarde" pour éviter que le marché européen ne soit inondé d'acier qui ne pourrait s'écouler aux Etats-Unis.
Bruxelles se réserve également "le droit de porter les différends éventuels devant l'OMC", a-t-il ajouté.
"Nous ne devons pas accepter que le monde devienne du chacun pour soi et nous devons garder le cadre multilatéral", a insisté M. Moscovici.
"Le protectionnisme n'est jamais la réponse. Le protectionnisme, c'est le nationalisme. Le nationalisme, c'est la guerre et la guerre ne fait que des perdants", a-t-il déclaré.
La commissaire Cecilia Malmström avait détaillé mercredi les mesures en préparation par Bruxelles, à commencer par une liste de produits américains qui pourraient être taxés afin de compenser en valeur le dommage causé à l'industrie européenne.
Cette liste, encore en discussion, comprend "des produits en acier, industriels et agricoles", et notamment "certains types de bourbon" ainsi que "le beurre de cacahuète, les airelles et le jus d'orange", a précisé Mme Malmström.
La président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait déjà révélé que des marques symboliques comme Harley-Davidson et Levi's, ainsi que le bourbon, se trouvaient dans le collimateur de Bruxelles.
Les Européens exportent environ 5 milliards d'euros d'acier et 1 milliard d'euros d'aluminium chaque année vers les Etats-Unis.
Par ailleurs, Washington a laissé entendre mercredi que le Canada et le Mexique pourraient finalement être exemptés des taxes sur l'acier et l'aluminium, sans écarter le risque d'une confrontation commerciale avec l'Union européenne.
"Il y a des dérogations possibles pour le Mexique, le Canada (...) et potentiellement d'autres pays", a déclaré Sarah Sanders, porte-parole de Donald Trump, évoquant une évaluation "pays par pays" sur des critères de "sécurité nationale".
"Nous pensons que le président signera quelque chose d'ici la fin de la semaine", a-t-elle également confirmé. Selon le New York Times, M. Trump pourrait promulguer ces taxes dès jeudi.
Dans la soirée, le Washington Post a, pour sa part affirmé, en citant des hauts responsables de l’administration américaine, que le Canada et le Mexique seraient exemptés de ces taxes durant 30 jours. La dérogation pourra par ailleurs être prolongée si des progrès étaient réalisés dans le processus de renégociation du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) entre les trois pays, a ajouté le quotidien.

Vendredi 9 Mars 2018

Lu 522 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés