Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE confirme ses objectifs de vaccination malgré d'éventuels retards de Johnson & Johnson



Le commissaire européen Thierry Breton a confirmé mardi les objectifs de livraisons de vaccins anti-Covid pour l'Union européenne au deuxième trimestre, malgré d'éventuels retards du laboratoire Johnson & Johnson, dont le produit est en cours d'homologation. "Je ne veux pas anticiper, mais j'ai l'impression que l'Agence européenne des médicaments (EMA) va donner son autorisation" à Johnson & Johnson, "j'espère dans les prochaines heures, ou les prochains jours, ce qui est une très bonne nouvelle", a déclaré M. Breton, responsable de la task force de l'UE sur les vaccins, lors d'une conférence de presse. Interrogé sur des informations de presse évoquant des retards de livraisons attendus pour ce laboratoire américain en raison de difficultés de production, M. Breton a confirmé les objectifs chiffrés de l'UE, mais il a reconnu que la montée en cadence des usines pharmaceutiques restait un exercice difficile. "Nous avons notre objectif pour le deuxième trimestre et nous avons déjà intégré tous les éléments à la hausse comme à la baisse. Je ne suis ni inquiet, ni préoccupé, concernant cet objectif", a affirmé M. Breton. "Nous voyons certaines usines faire mieux que ce qui était prévu. Certains sont peut-être un peu en retard, mais, personnellement, j'entrerai officiellement en contact avec Johnson & Johnson, après le feu vert de l'EMA, donc j'espère que ce sera avant la fin de la semaine", a-t-il dit, confiant de pouvoir alors "en dire plus" sur l'état des capacités de production de l'entreprise. Trois vaccins ont déjà été autorisés par l'autorité européenne: BionNTech/Pfizer, AstraZeneca/Oxford et Moderna. Très critiquée pour la lenteur des livraisons en Europe et les retards du groupe AstraZeneca, la Commission européenne, qui a négocié les contrats au nom de ses 27 Etats membres, table sur une montée en puissance des livraisons au deuxième trimestre. Elles pourraient atteindre le rythme moyen de 100 millions de doses par mois d'avril à juin, soit 300 millions pour l'ensemble du trimestre, a indiqué lundi la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Cela représenterait un doublement des cadences de livraisons par rapport à mars. Bruxelles a affiché l'ambition de vacciner 70% de la population adulte de l'UE d'ici à la fin de l'été, ce qui devrait permettre de lever de nombreuses restrictions qui pèsent sur le quotidien des populations.

Libé
Mercredi 10 Mars 2021

Lu 103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS