Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Ouganda adopte des mesures strictes pour lutter contre une hausse des cas de Covid



Le président ougandais Yoweri Museveni a ordonné dimanche soir la fermeture des écoles et la suspension des trajets non-essentiels entre les districts pour tenter d'endiguer la hausse inquiétante des cas de Covid-19 enregistrée ces dernières semaines dans le pays d'Afrique de l'Est. Les écoles seront fermées à compter de lundi pour six semaines et la plupart des rassemblements sont interdits, hormis des mariages et des enterrements en comités restreints. A compter de jeudi, seuls les véhicules de secours, de tourisme ou transportant des marchandises sont autorisés à voyager d'un district à l'autre (le pays en compte 135, Ndlr), tandis que le couvrefeu actuellement en place de 21H00 à 05H30 est maintenu, lui aussi jusque mi-juillet. La plupart des commerces et des marchés demeurent ouverts, à condition qu'ils respectent les règles sanitaires édictées par le gouvernement, mais les bars restent fermés. L'Ouganda avait adopté des mesures fortes pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 dès mars 2020 et le pays enclavé a été relativement épargné par le virus. Mais les contaminations se multiplient ces dernières semaines ainsi que le nombre de cas graves. "La proportion de cas sévères ou critiques dus au Covid19, ainsi que de décès, est plus importante dans cette vague que lors de la première vague de la pandémie", a relevé M. Museveni. Ce dernier a expliqué que le pays avait enregistré autant de cas sévères et critiques du Covid-19 en deux semaines que sur une période de trois à quatre mois durant la première vague. Le pays a jusqu'à présent enregistré 52.935 cas, dont 383 décès. Mais le nombre de test pratiqués est faible et ces chiffres sont très probablement en-deçà de la réalité. Le ministère de la Santé a récemment annoncé que tous les lits de soins intensifs et pour malades hautement dépendants étaient déjà occupés dans le pays. Comme dans de nombreux pays du continent africain, la vaccination contre le Covid-19 progresse très lentement: à peine 750.000 personnes ont reçu une dose (35.000 ont reçu deux doses) dans un pays qui compte quelque 45 millions d'habitants.

Libé
Mardi 8 Juin 2021

Lu 211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS