Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Institut français : La culture en partage




La rentrée  culturelle de l’Institut français du Maroc, sites de Casablanca et Rabat, promet un programme  riche et varié. Celui-ci sera marqué par la première édition hors de France du Chant des Colibris qui se déroulera du 6 au 7 octobre prochain. Une conférence de presse sera donnée, en cette occasion, le 12 septembre à 18h00  à Casablanca pour informer le public sur les nouvelles activités de l’Institut.
 Organisé par l’Institut français  avec la collaboration de l’Association Colibris, de l’Ecole nationale de Cirque Shems’y et des acteurs de la société civile, cet  événement-phare du programme de l’Institut de cet automne, a pour objectif «d’inspirer, relier et soutenir les citoyens qui aspirent à remettre l’écologie et la solidarité au cœur de leur vie quotidienne ».
Selon le communiqué dédié à cette manifestation, cet événement est initié par le Mouvement des Colibris autour des idées du philosophe écologiste Pierre Rabhi.
La même source rappelle que la version française de cet événement qui s’adresse à tous les acteurs associatifs et à toutes ses représentations, a déjà vu la participation de plusieurs artistes de renommée internationale, notamment    Zaz, Alain Souchon, Tryo, Oum et d’autres artistes marocains. On souligne également que sa programmation comprend d’habitude, à la fois, un rassemblement d’initiatives citoyennes, de conférences (dont celle de Pierre Rabhi) et un concert réunissant de nombreux artistes partageant l’ambition de cette association.  Au menu de cette première édition marocaine, il y aura une conférence inaugurale donnée par Pierre Rabhi.
On prévoit, par ailleurs, un agora des Colibris qui comporte des conférences et des rencontres avec des experts pour débattre et repenser notre modèle de société. On aura ensuite l’occasion de découvrir un village des initiatives où les collectifs, associations, acteurs… feront connaître leurs actions au grand public par le biais d’activités de médiation : ateliers, expositions, conférences, actions participatives. Un concert sera donné en apothéose pour vibrer et rêver le monde de demain qui réunira des artistes français et marocains (sous réserve : Zaz, Souchon, Tryo, Oum, Hoba Hoba Spirit…).
Cette manifestation sera donc une opportunité d’initier une dynamique associative qui pourrait prendre la forme d’une plateforme de solutions et de pratiques portées par des organisations et des citoyens de différents horizons.

Siham El Karchaoui
Mardi 11 Septembre 2018

Lu 593 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés