Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Inde passe le cap des 20 millions de cas Covid

Les hôpitaux indiens sont submergés et à court de réserves d'oxygène, de médicaments, de lits, malgré l'afflux d'aide internationale



La situation sanitaire en Inde est de plus en plus inquiétante, avec plus de 20 millions de cas de Covid recensés mardi et un système sanitaire asphyxié, l'Europe et les Etats-Unis assouplissant pour leur part les restrictions face à une amélioration de la situation. Plus de 350.000 nouveaux cas ont été recensés mardi en Inde, une légère baisse par rapport au pic de 402.000 cas enregistré la semaine dernière. "Il y a un signal très précoce de mouvement dans la bonne direction", a déclaré lundi Lav Aggarwal, un haut fonctionnaire du ministère de la Santé, tout en se montrant prudent. Le géant asiatique a recensé plus de 222.000 morts, une flambée attribuée à des rassemblements religieux et politiques autorisés ces derniers mois, ainsi qu'à l'inaction du gouvernement de Narendra Modi. De nombreux experts estiment que le bilan réel de la pandémie, qui a fait plus de 3,2 millions de morts dans le monde, est beaucoup plus élevé. Les hôpitaux sont submergés et à court de réserves d'oxygène, de médicaments, de lits, malgré l'afflux d'aide internationale ces derniers jours. Et l'Indian Premier League de cricket, un tournoi entre huit équipes qui devait se tenir en mai aux quatre coins du pays, a été reporté "avec effet immédiat" en raison de la recrudescence des cas de Covid-19 en Inde, ont annoncé mardi les organisateurs. Par contre, plusieurs milliers de musulmans chiites ont participé mardi à une procession religieuse à Lahore, dans l'est du Pakistan voisin, faisant fi des mesures de distanciation sociale alors même que le pays peine à contenir l'épidémie de Covid19. En Australie, la colère est montrée contre le gouvernement: des milliers d'Australiens sont coincés en Inde, depuis que Canberra a interdit les entrées sur son territoire depuis l'Inde face à la flambée de Covid, y compris pour ses ressortissants. "Si notre gouvernement se souciait de la sécurité des Australiens, il nous autoriserait à rentrer à la maison. C'est une honte!!! Monsieur le Premier ministre, vous avez du sang sur les mains", a notamment tweeté l'ancien joueur de cricket australien Michael Slater, coincé aux Maldives. L'Australie avait mis en garde samedi ses concitoyens revenant d'Inde par le truchement de vols avec escale qu'ils risquaient cinq ans de prison. Le Premier ministre australien Scott Morrison a rétropédalé mardi sur la menace d'emprisonnement mais a maintenu sa décision d'empêcher les retours d'Inde. Au Brésil, deuxième pays le plus touché au monde après l'Inde, la livraison de vaccins a pris du retard. Et dans sept grandes villes brésiliennes, dont Porto Alegre, les injections de la seconde dose du vaccin chinois CoronaVac ont été suspendues faute de doses. Les Etats-Unis devraient quant à eux autoriser le vaccin de Pfizer-BioNTech contre la Covid-19 pour les enfants âgés de 12 ans et plus à partir de la semaine prochaine, ont rapporté lundi des médias américains. Au Canada, le comité scientifique conseillant le gouvernement sur la vaccination a recommandé lundi de réserver l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson contre la Covid19 aux personnes âgées de 30 ans et plus. Quant au Danemark, premier pays en Europe à abandonner le vaccin d'AstraZeneca en avril, il a annoncé lundi faire également une croix sur celui de Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves, malgré les feux verts du régulateur européen et de l'OMS. Le royaume nordique a annoncé mardi de nouvelles étapes de sa réouverture, grâce à une situation épidémiologique sous contrôle et avec l'appui de son passeport sanitaire dont il est un des pionniers en Europe. Outre les cinémas et les théâtres, les centres de fitness pourront rouvrir à partir de jeudi, sur présentation d'un "coronapas", passeport sanitaire certifiant d'un test négatif de moins de 72h, d'une vaccination ou d'une guérison récente de Covid-19. Les bars et restaurants, qui accueillent déjà des clients sur présentation du passeport sanitaire, ne seront plus soumis à une réservation obligatoire. En France, où les restrictions de déplacement ont été levées, sur fond de lente décrue des hospitalisations, il faudra attendre le 19 mai pour la réouverture limitée des commerces, cinémas, musées, théâtres et terrasses des bars et restaurants. Les ambassadeurs des 27 Etats membres de l'Union européenne doivent examiner ce mercredi une proposition de la Commission européenne en faveur de l'entrée dans l'Union aux voyageurs en provenance de pays tiers ayant reçu les doses nécessaires de vaccins. La situation sanitaire reste trop "incertaine" pour que se tienne à l'automne le "rassemblement le plus global qu'il soit", a déclaré le ministre-président bavarois Markus Söder. Aux Etats-Unis, le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas par la pandémie, la Floride a annoncé lundi la levée de toutes les restrictions liées à la pandémie, mettant en avant l'efficacité de la campagne vaccinale. L'heure est à l'assouplissement aussi à New York, qui fut l'épicentre de l'épidémie à ses débuts: le gouverneur de l'Etat, Andrew Cuomo, a notamment annoncé lundi la reprise imminente de l'ouverture du métro new-yorkais 24 heures sur 24. Et à partir du 19 mai, les jauges dans les restaurants, cinémas, magasins et musées seront également revues à la hausse, a précisé le gouverneur.

Libé
Mercredi 5 Mai 2021

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS