Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


L'IRCAM célèbre la Journée internationale de la langue maternelle


Libé
Dimanche 27 Février 2022

L'IRCAM célèbre la Journée internationale de la langue maternelle
L’ Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) a célébré, vendredi à Rabat, la Journée internationale de la langue maternelle (21 février) sous le thème "Langue maternelle : préservation, transmission et réhabilitation".

La célébration de cette journée internationale, une pratique observée par l’IRCAM depuis sa création, a été l'occasion de souligner l'importance de préserver la langue maternelle en général et l’amazigh en particulier.

La célébration de la langue maternelle est d'une grande importance, a indiqué, dans une déclaration à la presse, le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous, mettant en avant les acquis réalisés au profit de la langue amazighe, grâce à l’arsenal juridique dont dispose le Royaume, notamment la Constitution de 2011 qui a introduit l'amazigh comme langue officielle.

La préservation de la langue maternelle passe principalement par la recherche sur la langue, ses structures linguistiques, ses fonctions et ses méthodes de normalisation, en plus de l'étude des différentes expressions de la langue amazighe à travers les régions, a-t-il ajouté, soulignant le rôle important des familles dans la transmission de la langue à travers les générations.

De son côté, Hassan Akioud, membre du comité d’organisation de cet événement, a souligné que cette célébration s'inscrit dans le cadre des missions principales de l'institut qui sont d'encourager l'usage de la langue maternelle au Maroc, notamment de la langue amazighe.

La rencontre, qui a connu la participation de représentants des missions diplomatiques, a permis de faire un tour d'horizon de la réalité de la langue amazighe, de ses acquis ainsi que des défis auxquels elle est confrontée.

Le programme de la rencontre a été ponctué par des interventions en visioconférence sur diverses thématiques, dont "Tamazight : langue maternelle et identité", "La langue amazighe et son importance dans l'apprentissage et l'enseignement" outre "Le rôle de la technologie dans l'avancement de la langue amazighe"

Bouillon de culture

Exposition
Quatre artistes-peintres marocaines présentent leurs dernières oeuvres à la galerie Mohamed Drissi, située au siège de la Direction régionale de la culture à Tanger, dans une exposition collective à l'occasion de la célébration de la Journée internationale des femmes.

Cette exposition, dont le vernissage a eu lieu vendredi soir, sous le thème "Des mondes féminins de l’art contemporain marocain", donne à voir les dernières créations de quatre artistes-peintres, issues d'écoles artistiques différentes, à savoir Hayat Hassani Kadiri, Aziza Jamal, Touria Licer et Fatima El Hajjaji.

Ces talentueuses artistes sont ainsi venues célébrer la Journée internationale des femmes à leur manière, le temps d'une exposition qui aborde différents thèmes, tous en relation avec le monde créatif de la femme. Les Tangérois et les visiteurs de la ville sont ainsi invités à admirer les oeuvres de ces artistes douées, qui diffèrent les unes des autres, à travers leur style et leur façon de traiter les sujets abordés, mais partagent le même sens de la créativité avec des goûts esthétiques très raffinés.

Cette exposition inédite, qui se poursuivra jusqu'au 13 mars, s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme annuel tracé par la Direction régionale de la Culture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui vise à dynamiser la scène culturelle et artistique, selon les possibilités tenant compte de la situation épidémiologique que connaît le pays.

Concours
La 3ème édition du concours de la nouvelle sera organisée dans le cadre de la 4ème édition de Littératures itinérantes qui aura lieu le 1er octobre prochain à Fès. Ce concours s'adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans. Les candidats et candidates peuvent envoyer leur nouvelle écrite soit en langue française, soit en langue arabe, ne dépassant pas 5 pages sur le thème "D'une culture à l'autre" (dans le sens de la transmission), Times 14, interligne de 1,5, à l'adresse suivante: litteratures.itinerantes@gmail.com, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Le dernier délai de la réception des nouvelles sera le 30 juin 2022. Passé ce délai, aucune candidature ne sera prise en compte. Les nouvelles retenues lors de l'édition précédente, ainsi que celles qui seront retenues lors de cette édition feront l'objet d'une publication d'un recueil.

L'objectif étant de découvrir de nouveaux talents, de leur donner de la visibilité et de les encourager à la création littéraire, ajoute la même source. Le jury de cette 3ème édition du concours de la nouvelle en langue française sera présidé par Sanae Ghouati. Il comptera comme membres Driss Ksikes et Youssouf Amine Elalamy


Lu 925 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.